Le petit Cosnois :: Le journal de Cosne.
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 




Articles en cours
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le petit Cosnois Index du Forum -> Le petit Cosnois -> Bureaux des journalistes -> Bureau de Estainoise
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Mer 14 Jan - 22:00 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

Ici.... ce sera mes brouillons d'articles.....

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 14 Jan - 22:00 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Mer 14 Jan - 23:39 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

(brouillon n°1 du rédempteur)

TITRE : Cosne frappée par un « illuminé » qui se fait appelé le rédempteur :
Ou
TITRE : Cosne frappée par la main du « très haut » ?
Ou
TITRE : Cosne, ville sinistrée !
Ou
TITRE : autre proposition ?



Notre bonne ville de Cosne connaît actuellement des moments bien difficiles. La peur s’installe peu à peu dans le cœur de ses habitants. Les rumeurs vont bon train...


Ce fut tout d’abord la taverne du Valtordu où il y fait bon boire qui fut touchée par cette main dévastatrice. Un individu qui se fait appeler le rédempteur a voulu la détruire en y jetant le feu grâce à une torche enflammée  lancée sur le toit. Cet homme, après son forfait, a été vu se précipiter vers l’église et y entrer.... et puis, plus rien, pas de trace !


Le feu au Valtordu s’est propagé assez rapidement et a causé beaucoup de dégâts sans pour autant détruire complètement la taverne. Les travaux sont actuellement en cours pour la remise en état du lieu et toute aide serait la bienvenue !


Le nom de la personne qui a apporté ce témoignage de l’incendie de la taverne du Valtordu doit être gardé secret.... et vous comprendrez aisément pourquoi !
Cette personne a été grandement traumatisée par cette rencontre avec le rédempteur, bien qu’il ne lui ait fait aucun mal !
Ce témoin a donné une description du sinistre individu : « Il porte un grand manteau marron usé avec une capuche. Tout son corps semble s’y perdre ! Il est plutôt grand et ne doit pas trop savoir ce qu’est le plaisir de prendre un bain tant son odeur est infecte. Il porte aussi à sa ceinture une épée avec un manche en cuir ».


Peu de temps après,  un meurtre a eu lieu à Cosne et il est presque resté inaperçu. Un homme fut découvert mort devant chez lui, transpercé par un coup d’épée. Toute une famille est en deuil et personne, non personne n’a rien vu....


Et voilà que le feu se propage à nouveau, rue de la paix, dans cette grange annexée à la maison du Comte_Balthazar. Le feu s’est propagé très vite et il a fait un blessé grave... Sir Balthazar lui-même. De source sûre, ses jours ne sont pas en danger.
Aussitôt le tocsin de l’église sonné, les habitants de Cosne se sont mobilisés en apportant quantité de sceaux, outres pour constituer des chaînes d’eau et lutter ainsi contre le feu. Hortence de Sir Arthanagor fut aussi d’une grande utilité !
Le feu fut maitrisé avant qu’il ne se propage encore aux maisons avoisinantes. Merci pour le courage des habitants de Cosne qui ont su réagir si vite face au malheur. L’union fait la force !


Quel lien peut-il y avoir entre la taverne du Valtordu, la mort d’un habitant de Cosne presque tranquille et enfin le Comte Balthazar ?
Malheureusement l’enquête semble piétiner... mais comment attraper cette ombre sombre !
Le sergent de police Grosjmc qui est chargé de cette enquête n’a pas su nous donner une seule réponse à toutes ces questions.
D’ailleurs, lui-même, lance un appel à témoin à tous les habitants de Cosne. Chers habitants, n’hésitez pas à rapporter le moindre fait qui vous paraitrait suspect.... Le sergent de police saura faire les recoupements nécessaires et ainsi avancer dans son enquête.


Le rédempteur ! Qui est-il ? Que veut-il ?


Il semblerait que tout ceci soit l’œuvre d’un déséquilibré qui croit œuvrer au nom du « très haut » en accomplissant une mission divine !
           
Le sang, le feu........... PURIFICATION !


Revenir en haut
falam(admin)
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2008
Messages: 431
Point(s): 341
Moyenne de points: 0,79

MessagePosté le: Jeu 15 Jan - 11:57 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

fal applaudit au travail... de estainoise bah dit tonc quelle surprise vous qui me diser pas trop savoir écrire.... on na rien a y ajouter c'est tout simplement parfait pour le titre choisissez vous même ce chef d'oeuvre et le votre...
_________________


Revenir en haut
Bellule
les journalistes Cosnois

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2009
Messages: 194
Localisation: Cosne (Bourgogne)
Féminin
Point(s): 192
Moyenne de points: 0,99

MessagePosté le: Jeu 15 Jan - 12:31 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

J'aime bien le premier titre, le terme "d'illuminé" d'écrit tout à fait le personnage auquel nous avons à faire. Wink

Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Jeu 29 Jan - 19:36 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

Article sur Sémur :
 

« Carnet de bord »
 

Ou « Carnet de voyage »
 

Ou « à la rencontre des autres villes de Bourgogne »
 

Ou « ......... » Que sais-je encore !
 

« Le directeur du journal, Sir Falam, m’a donné son aval pour partir en voyage sur les routes de Bourgogne et me demande de vous faire part, chers habitants de Cosne, de mes réflexions, sentiments que je pourrais éprouver sur les villes que je vais traverser.... Tout cela étant tout à fait subjectif ! »
 

C’est le grand jour, nous sommes le 26 janvier et j’ai décidé qu’il me fallait prendre la route. A force de conseils et n’étant pas suicidaire, je rejoins un groupe composé de Dame Vivlyne et de sieur Bioulette qui se rendent au duché de Lorraine et qui acceptent de me prendre sous leur coupe jusqu’à Sémur.
J’arrive donc à Sémur le 27 janvier de bon matin...épuisée d’avoir suivie en trottinant à pied mes protecteurs à cheval !
Aux aurores, sans savoir par quel chemin je suis arrivée tant j’ai peine à garder les yeux ouverts, je me suis retrouvée sur la place du marché. Les marchands s’y installent déjà, tout en silence, un étrange calme pour tout vous dire ! Les prix des denrées sont sensiblement les mêmes qu’à Cosne. Il semblerait même que les soucis actuels du marché de Cosne soient les même ici. Seul le bois est très bon marché par rapport à Cosne, ce qui me parait logique puisque Sémur est producteur de bois et donc aussi exportateur. L poisson par contre est très rare et très cher....normal, me direz-vous....puisqu’il est importé !
 

Après avoir fait le tour de ce marché et y acheter une viande à moins de 18 écus, je prends la rue Notre Dame....à ma gauche, une très belle église, l’église Notre Dame j’imagine ! J’arrive au bout de cette ruelle à la place notre Dame...jolie place assez grande, que je traverse en croisant quelques passants pressés et là encore silencieux. Tout au bout de cette place, je prends la rue Févrot, petite ruelle qui monte un peu et qui débouche sur un dédalle de petits escaliers....je continue alors sur ma gauche et monte un de ces escaliers, au hasard....Au milieu de ces ruelles de pierre tout est calme encore et toujours. Le jour est complètement levé maintenant et j’arrive rue des remparts. Je passe devant un très beau théâtre. De cette rue des remparts, sur la gauche, on domine le paysage. Belle vue que cette vue, vu de si haut... En bas, la rivière l’Armençon coule dans un nuage de vapeur... des brouillards s’attardent dans le décor... un peu plus loin les champs et la forêt à perte de vue !
Je fais une petite pause là, pour reprendre mon souffle....toutes ces ruelles qui montent sont fatigantes...et j’admire ce paysage silencieux qui mène à la méditation.
Au bout d’un moment, je poursuis enfin cette rue des remparts et j’arrive sur un lieu magnifique qui s’appelle la promenade des remparts.... une allée d’arbre... et la mairie qui se pose là, impressionnante !
 

Il est temps pour moi, justement d’y aller chercher un travail...en espérant qu’il y en ait ! Pas de soucis, à Sémur, il y a du travail....et même les étrangers sont embauchés assez facilement ! Mais les salaires sont étranges. 
 De 0 à 4 points de caractéristique : 18 écus
De 5 à 10 points de caractéristique : 16 écus
De 11 à 19 points de caractéristique : 21 écus
 
 
 
 
Je trouve un travail à 16 écus pour la culture du mais, c’est déjà pas si mal même si c’est moins bien payé qu’à Cosne.
 

Cette première journée à Sémur me laisse une sensation étrange. Je ressens un grand vide. Les seules personnes que l’on rencontre à Sémur sont des nouveaux ou des voyageurs qui errent dans les rues vides .... Tout semble se passer ailleurs....un monde souterrain existerait-il donc ?
Cette ville fantôme doit avoir son secret et ne se laisse pas regarder par n’importe qui. Il faut chercher alors où se cachent ses habitants. Il faut savoir ouvrir les yeux, les oreilles...avoir tous ses sens éveillés pour enfin commencer à sentir de la vie... Des silhouettes se dessinent alors dans ces ruelles, elles s’activent à leur travail, elles rient aussi....les maisons qui paraissent abandonnées ouvrent leur volet.... le linge pend aux fenêtres... le marché s’anime...
Enfin, je rêve éveillée...je me dis....
En effet, pas de geste de sympathie  pour les voyageurs, seuls les nouveaux avides de connaissance me parlent et me remercient de leur avoir répondu, tant ils se sentent seuls ! Je leur dis alors de commencer leur vie là, d’y créer leur propre vie puisque les fantômes ne semblent pas vouloir d’eux !
 

Je parcours alors la halle officielle...que de vide ! Le peu de personne présente s’y lamente, quel ennui ici ! J’envoie alors un pigeon au maire Sir Shaka, afin qu’il puisse un peu me parler de sa ville... Mon pigeon a du se perdre, il n’est toujours pas de retour !
 

C’est alors que je découvre la Halle non officielle dont voici le chemin.
http://bellesemur.forumactif.net/forum.htm
 

Ce forum non officiel est fort bien fait du reste....mais....pourquoi ce choix de quitter la halle officielle?
 

Pour l'étrangère que je suis, une étrange sensation m’habite alors... les habitants de Sémur n'ont ils pas envie d'ouverture, voilà ce que je me dis! Les habitants de Sémur aiment à rester entre eux, cloisonnés dans leur forum, certes ouvert aux visiteurs, mais....
 

Je décide de ne pas m’attarder dans cette ville tant mon angoisse est grande alors. Je trouve un groupe qui accepte de me prendre sous ses ailes pour aller jusqu’à Dijon. Me voilà rassurée, je vais pouvoir quitter cette ville fantôme. Le soir, avant de partir, je vais dans une taverne...
Tiens ! Des Sémurois ! Des vivants ! Je rencontre Dame Tornado dit Toto, la tavernière qui rentre de trois mois de retraite. La soirée est gaie, très sympathique. Mes angoisses se dissipent ! Oui, on peut aussi y rire à Sémur et y boire de la très bonne bière. Merci Toto pour votre accueil, j’ai alors presque des regrets de quitter Sémur !
 

Sémur semble être une ville où de nombreux piliers sont partis ou même sont morts. Ceci peut arriver à toutes les villes du royaume. Laissons donc lui le temps de se reprendre un peu ! N’hésitons pas à y faire une halte et aller s’abreuver à la taverne de Tornado !


Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Jeu 29 Jan - 21:55 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

ATTENTION: j'ai reçu une réponse du maire de Sémur!!!! Je pense devoir alors réaménager ce que j'ai écrit plus haut..... Je vais essayer de le faire pour demain...
Sinon, l'article me parait trop long, n'hésiter pas à le couper!
Bises à toute l'équipe...

Bonjour Dame Estainoise,

Malheureusement, tout ce que vous me dites je ne le sais que trop bien et j'en suis conscient.

Le problème est que Sémur est une ville très peu peuplée comparativement aux autres villes ce qui, des le départ n'aide pas.
De plus, nous avons une population très tamago qui ne sort jamais et rares sont les personnes qui s'investissent pour la ville donc on voit toujours les mêmes têtes en taverne et sur la halle.

Ce n'est pas que les Sémurois sont communautaristes ou quoi que ce soit mais nous essayons de combattre ce phénomène tant bien que mal mais avec le temps les personnes volontaires du début le sont de moins en moins, découragés par l'inactivité de nos résidents.

En ce qui concerne le forum non officiel, celui-ci a été créé lors de la réforme du forum officiel. De plus, il nous permet d'avoir plus d'espace de discutions diverses et variées que l'on ne pourrait pas avoir en halle du fait de la présence des censeurs omniprésents.
Enfin, nous l'avons créé pour des raisons pratiques car nous avons une coopérative des bléiculteurs, des meuniers et des boulangers et d'autres choses a organiser, notamment l'Assemblée Sémuroise ou encore l'Ordre du Mérite Sémurois qui viennent d'être mis en place. Tout ceci demande de nombreux topics et c'est beaucoup plus pratique pour s'y retrouver sur le non off.

Malgré notre résignation, nous essayons tout de même de sortir les Sémurois de leur léthargie mais ce n'est pas chose aisée.

Enfin, pour l'instant je n'ai pas d'annonces particulières à faire passer dans votre journal mais des manifestations d'importante envergure sont en cours de réalisation au conseil municipal et qui concerneront tous les Bourguignons donc le moment venu je tâcherai de vous en faire part!

Cordialement.

Shaka, Maire de Sémur.


Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Ven 30 Jan - 10:58 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

Article sur Sémur : un peu modifié et du coup il est encore plus long....c'est incroyable cette propension à écrire sur du vide!!!      Laughing


« Carnet de bord »


Ou « Carnet de voyage »


Ou « à la rencontre des autres villes de Bourgogne »


Ou « ......... » Que sais-je encore !


« Le directeur du journal, Sir Falam, m’a donné son aval pour partir en voyage sur les routes de Bourgogne et me demande de vous faire part, chers habitants de Cosne, de mes réflexions, sentiments que je pourrais éprouver sur les villes que je vais traverser.... Tout cela étant tout à fait subjectif ! »


C’est le grand jour, nous sommes le 26 janvier et j’ai décidé qu’il me fallait prendre la route. A force de conseils et n’étant pas suicidaire, je rejoins un groupe composé de Dame Vivlyne et de sieur Bioulette qui se rendent au duché de Lorraine et qui acceptent de me prendre sous leur coupe jusqu’à Sémur.
J’arrive donc à Sémur le 27 janvier de bon matin...épuisée d’avoir suivie en trottinant à pied mes protecteurs à cheval !
Aux aurores, sans savoir par quel chemin je suis arrivée tant j’ai peine à garder les yeux ouverts, je me suis retrouvée sur la place du marché. Les marchands s’y installent déjà, tout en silence, un étrange calme pour tout vous dire ! Les prix des denrées sont sensiblement les mêmes qu’à Cosne. Il semblerait même que les soucis actuels du marché de Cosne soient les même ici. Seul le bois est très bon marché par rapport à Cosne, ce qui me parait logique puisque Sémur est producteur de bois et donc aussi exportateur. L poisson par contre est très rare et très cher....normal, me direz-vous....puisqu’il est importé !


Après avoir fait le tour de ce marché et y acheter une viande à moins de 18 écus, je prends la rue Notre Dame....à ma gauche, une très belle église, l’église Notre Dame j’imagine ! J’arrive au bout de cette ruelle à la place notre Dame...jolie place assez grande, que je traverse en croisant quelques passants pressés et là encore silencieux. Tout au bout de cette place, je prends la rue Févrot, petite ruelle qui monte un peu et qui débouche sur un dédalle de petits escaliers....je continue alors sur ma gauche et monte un de ces escaliers, au hasard....Au milieu de ces ruelles de pierre tout est calme encore et toujours. Le jour est complètement levé maintenant et j’arrive rue des remparts. Je passe devant un très beau théâtre. De cette rue des remparts, sur la gauche, on domine le paysage. Belle vue que cette vue, vu de si haut... En bas, la rivière l’Armençon coule dans un nuage de vapeur... des brouillards s’attardent dans le décor... un peu plus loin les champs et la forêt à perte de vue !
Je fais une petite pause là, pour reprendre mon souffle....toutes ces ruelles qui montent sont fatigantes...et j’admire ce paysage silencieux qui mène à la méditation.
Au bout d’un moment, je poursuis enfin cette rue des remparts et j’arrive sur un lieu magnifique qui s’appelle la promenade des remparts.... une allée d’arbre... et la mairie qui se pose là, impressionnante !






Il est temps pour moi, justement d’y aller chercher un travail...en espérant qu’il y en ait ! Pas de soucis, à Sémur, il y a du travail....et même les étrangers sont embauchés assez facilement ! Mais les salaires sont étranges.     
 De 0 à 4 points de caractéristique : 18 écus   
                                                                                           De 5 à 10 points de caractéristique : 16 écus                                                                                           
     De 11 à 19 points de caractéristique : 21 écus 
 
 
 
 
Je trouve un travail à 16 écus pour la culture du mais, c’est déjà pas si mal même si c’est moins bien payé qu’à Cosne.
Cette première journée à Sémur me laisse une sensation étrange. Je ressens un grand vide. Les seules personnes que l’on rencontre à Sémur sont des nouveaux ou des voyageurs qui errent dans les rues vides .... Tout semble se passer ailleurs....un monde souterrain existerait-il donc ?
Cette ville fantôme doit avoir son secret et ne se laisse pas regarder par n’importe qui. Il faut chercher alors où se cachent ses habitants. Il faut savoir ouvrir les yeux, les oreilles...avoir tous ses sens éveillés pour enfin commencer à sentir de la vie... Des silhouettes se dessinent alors dans ces ruelles, elles s’activent à leur travail, elles rient aussi....les maisons qui paraissent abandonnées ouvrent leur volet.... le linge pend aux fenêtres... le marché s’anime...
Enfin, je rêve éveillée...je me dis....
En effet, pas de geste de sympathie  pour les voyageurs, seuls les nouveaux avides de connaissance me parlent et me remercient de leur avoir répondu, tant ils se sentent seuls ! Je leur dis alors de commencer leur vie là, d’y créer leur propre vie puisque les fantômes ne semblent pas vouloir d’eux !


Je parcours alors la halle officielle...que de vide ! Le peu de personnes présentes s’y lamente, quel ennui ici !
C’est alors que je découvre la Halle non officielle dont voici le chemin.
http://bellesemur.forumactif.net/forum.htm


Ce forum non officiel est fort bien fait du reste....mais....pourquoi ce choix de quitter la halle officielle?


Pour l'étrangère que je suis, une étrange sensation m’habite alors... les habitants de Sémur n'ont ils pas envie d'ouverture, voilà ce que je me dis! Les habitants de Sémur aiment à rester entre eux, cloisonnés dans leur forum, certes ouvert aux visiteurs, mais....


J’envoie alors un pigeon au maire Sir Shaka, afin qu’il puisse un peu me parler de sa ville... Mon pigeon revient alors avec un message de Sir Shaka.






Bonjour Dame Estainoise,

Malheureusement, tout ce que vous me dites je ne le sais que trop bien et j'en suis conscient.

Le problème est que Sémur est une ville très peu peuplée comparativement aux autres villes ce qui, des le départ n'aide pas.
De plus, nous avons une population très tamago qui ne sort jamais et rares sont les personnes qui s'investissent pour la ville donc on voit toujours les mêmes têtes en taverne et sur la halle.

Ce n'est pas que les Sémurois sont communautaristes ou quoi que ce soit mais nous essayons de combattre ce phénomène tant bien que mal mais avec le temps les personnes volontaires du début le sont de moins en moins, découragés par l'inactivité de nos résidents.

En ce qui concerne le forum non officiel, celui-ci a été créé lors de la réforme du forum officiel. De plus, il nous permet d'avoir plus d'espace de discutions diverses et variées que l'on ne pourrait pas avoir en halle du fait de la présence des censeurs omniprésents.
Enfin, nous l'avons créé pour des raisons pratiques car nous avons une coopérative des bléiculteurs, des meuniers et des boulangers et d'autres choses a organiser, notamment l'Assemblée Sémuroise ou encore l'Ordre du Mérite Sémurois qui viennent d'être mis en place. Tout ceci demande de nombreux topics et c'est beaucoup plus pratique pour s'y retrouver sur le non off.

Malgré notre résignation, nous essayons tout de même de sortir les Sémurois de leur léthargie mais ce n'est pas chose aisée.

Enfin, pour l'instant je n'ai pas d'annonces particulières à faire passer dans votre journal mais des manifestations d'importante envergure sont en cours de réalisation au conseil municipal et qui concerneront tous les Bourguignons donc le moment venu je tâcherai de vous en faire part!

Cordialement.

Shaka, Maire de Sémur. 



 
Je décide de ne pas m’attarder dans cette ville tant mon angoisse est grande. Je trouve un groupe qui accepte de me prendre sous ses ailes pour aller jusqu’à Dijon. Me voilà rassurée, je vais pouvoir quitter cette ville fantôme. Le soir, avant de partir, je vais dans une taverne...Tiens ! Des Sémurois ! Des vivants ! Je rencontre Dame Tornado dit Toto, la tavernière qui rentre de trois mois de retraite. La soirée est gaie, très sympathique. Mes angoisses se dissipent ! Oui, on peut aussi y rire à Sémur et y boire de la très bonne bière. Merci Toto pour votre accueil, j’ai alors presque des regrets de quitter Sémur !


Sémur semble être une ville où de nombreux piliers sont partis ou même sont morts. Ceci peut arriver à toutes les villes du royaume. Laissons donc lui le temps de se reprendre un peu ! N’hésitons pas à y faire une halte et aller s’abreuver à la taverne de Tornado !


Revenir en haut
falam(admin)
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2008
Messages: 431
Point(s): 341
Moyenne de points: 0,79

MessagePosté le: Ven 30 Jan - 11:24 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

mortel cette article j'aime trop...
_________________


Revenir en haut
LordAngel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 7 Fév - 14:32 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

Angel, n'ayant pas aperçu Esta la veille, décida de faire la correction de son article sur Sémur comme il le lui avait promis.

Il n'y avait que très peu de chose à changer, tant la structure et le style initial étaient de qualité. Ainsi, après quelques minutes il avait corrigé l'article de sa jeune collègue.

Il alla déposer la correction sur son bureau:


Relecture d'Angel a écrit:
« Le directeur du journal, Sir Falam, m’a donné son aval pour partir en voyage sur les routes de Bourgogne et me demande de vous faire part, chers habitants de Cosne, de mes réflexions, sentiments que je pourrais éprouver sur les villes que je vais traverser.... Tout cela étant tout à fait subjectif ! »


C’est le grand jour, nous sommes le 26 janvier et j’ai décidé qu’il me fallait prendre la route. A force de conseils et n’étant pas suicidaire, je rejoins un groupe composé de Dame Vivlyne et de sieur Bioulette qui se rendent au duché de Lorraine et qui acceptent de me prendre sous leur coupe jusqu’à Sémur.

J’arrive donc à Sémur le 27 janvier de bon matin...épuisée d’avoir suivie suivi, en trottinant à pied, mes protecteurs à cheval !
Aux aurores, sans savoir par quel chemin je suis arrivée tant j’ai peine à garder les yeux ouverts, je me suis retrouvée sur la place du marché. Les marchands s’y installent déjà, tout en silence. Un étrange calme pour tout vous dire ! Les prix des denrées sont sensiblement les mêmes qu’à Cosne. Il semblerait même que les soucis actuels du marché de Cosne soient les même mêmes ici. Seul le bois est très bon marché par rapport à Cosne, ce qui me parait logique puisque Sémur est producteur de bois et donc aussi exportateur. Le poisson par contre est très rare et très cher....normal, me direz-vous....puisqu’il est importé !


Après avoir fait le tour de ce marché et y acheter y avoir acheté une viande à moins de 18 écus, je prends la rue Notre Dame....à ma gauche, une très belle église, l’église Notre Dame j’imagine ! J’arrive au bout de cette ruelle à la place notre Dame...jolie place assez grande, que je traverse en croisant quelques passants pressés et là encore silencieux. Tout au bout de cette place, je prends la rue Févrot, petite ruelle qui monte un peu et qui débouche sur un dédalle dédale de petits escaliers....je continue alors sur ma gauche et monte un de ces escaliers, au hasard....Au milieu de ces ruelles de pierre tout est calme encore et toujours. Le jour est complètement levé maintenant et j’arrive rue des remparts. Je passe devant un très beau théâtre. De cette rue des remparts, sur la gauche, on domine le paysage. Belle vue que cette vue, vu de si haut... En bas, la rivière l’Armençon coule dans un nuage de vapeur... des brouillards s’attardent dans le décor... un peu plus loin les champs et la forêt à perte de vue !

Je fais une petite pause là, pour reprendre mon souffle....toutes ces ruelles qui montent sont fatigantes...et j’admire ce paysage silencieux qui mène invite à la méditation. Au bout d’un moment, je poursuis enfin cette rue des remparts et j’arrive sur un lieu magnifique qui s’appelle la promenade des remparts.... une allée d’arbre... et la mairie qui se pose là, impressionnante !






Il est temps pour moi, justement d’y aller chercher un travail...en espérant qu’il y en ait ! Pas de soucis, à Sémur, il y a du travail....et même les étrangers sont embauchés assez facilement ! Mais les salaires sont étranges.
De 0 à 4 points de caractéristique : 18 écus
De 5 à 10 points de caractéristique : 16 écus
De 11 à 19 points de caractéristique : 21 écus




Je trouve un travail à 16 écus pour la culture du mais maïs, c’est déjà pas si mal même si c’est moins bien payé qu’à Cosne.
Cette première journée à Sémur me laisse une sensation étrange. Je ressens un grand vide. Les seules personnes que l’on rencontre à Sémur sont des nouveaux ou des voyageurs qui errent dans les rues vides .... Tout semble se passer ailleurs....un monde souterrain existerait-il donc ?
Cette ville fantôme doit avoir son secret et ne se laisse pas regarder par n’importe qui. Il faut chercher alors où se cachent ses habitants. Il faut savoir ouvrir les yeux, les oreilles...avoir tous ses sens éveillés pour enfin commencer à sentir de la vie... Des silhouettes se dessinent alors dans ces ruelles, elles s’activent à leur travail, elles rient aussi....les maisons qui paraissent abandonnées ouvrent leur volet.... le linge pend aux fenêtres... le marché s’anime...
Enfin, je rêve éveillée...je me dis me dis-je....

En effet, pas de geste de sympathie pour les voyageurs, seuls les nouveaux avides de connaissance me parlent et me remercient de leur avoir répondu, tant ils se sentent seuls ! Je leur dis alors de commencer leur vie là, d’y créer leur propre vie puisque les fantômes ne semblent pas vouloir d’eux !


Je parcours alors la halle officielle*...que de vide ! Le peu de personnes présentes s’y lamente, quel ennui ici !
C’est alors que je découvre la Halle non officielle dont voici le chemin.
http://bellesemur.forumactif.net/forum.htm


Ce forum Cette halle non officiel* est fort bien fait constituée du reste....mais....pourquoi ce choix de quitter la halle officielle*?

* a écrit:
Je ne parlerai pas d'officialité ou non étant donné que le journal se place dans une optique RP. Personnellement (mais ça ne reste que mon avis) il faudrait dire Halle, tout simplement, pour la halle officielle. Et pour l'autre trouver un autre terme, comme: un lieu de rencontre "caché" ou "secondaire"...



Pour l'étrangère que je suis, une étrange sensation m’habite alors... les habitants de Sémur n'ont ils pas envie d'ouverture, voilà ce que je me dis à quoi je pense! Les habitants de Sémur aiment à rester entre eux, cloisonnés dans leur forum leur halle " ", certes ouverte aux visiteurs, mais....


J’envoie alors un pigeon au maire Sir Shaka, afin qu’il puisse un peu me parler de sa ville... Mon pigeon revient alors avec un message de Sir Shaka. le message:






Bonjour Dame Estainoise,

Malheureusement, tout ce que vous me dites je ne le sais que trop bien et j'en suis conscient.

Le problème est que Sémur est une ville très peu peuplée comparativement aux autres villes ce qui, des dès le départ n'aide pas.
De plus, nous avons une population très tamago passive qui ne sort jamais et rares sont les personnes qui s'investissent pour la ville donc, on voit toujours les mêmes têtes en taverne et sur la halle.

Ce n'est pas que les Sémurois sont communautaristes ? pseudo-individualistes ? ou quoi que ce soit mais nous essayons de combattre ce phénomène tant bien que mal. Mais avec le temps, les personnes volontaires du début le sont de moins en moins, découragés par l'inactivité de nos résidents.

En ce qui concerne le forum non officiel*, celui-ci a été créé lors de la réforme du forum officiel. De plus, il nous permet d'avoir plus d'espace de discutions diverses et variées que l'on ne pourrait pas avoir en halle du fait de la présence des censeurs omniprésents.
Enfin, nous l'avons créé pour des raisons pratiques car nous avons une coopérative des bléiculteurs, des meuniers et des boulangers et d'autres choses a organiser, notamment l'Assemblée Sémuroise ou encore l'Ordre du Mérite Sémurois qui viennent d'être mis en place. Tout ceci demande de nombreux topics sujets de discussion et c'est beaucoup plus pratique pour s'y retrouver sur le non off*.

Malgré notre résignation, nous essayons tout de même de sortir les Sémurois de leur léthargie mais ce n'est pas chose aisée.

Enfin, pour l'instant je n'ai pas d'annonces particulières à faire passer dans votre journal mais des manifestations d'importante envergure sont en cours de réalisation au conseil municipal et qui concerneront tous les Bourguignons donc le moment venu, je tâcherai de vous en faire part!

Cordialement.

Shaka, Maire de Sémur.





Je décide de ne pas m’attarder dans cette ville tant mon angoisse est grande. Je trouve un groupe qui accepte de me prendre sous ses ailes pour aller jusqu’à Dijon. Me voilà rassurée, je vais pouvoir quitter cette ville fantôme. Le soir, avant de partir, je vais dans une taverne...Tiens ! Des Sémurois ! Des vivants ! Je rencontre Dame Tornado dit Toto, la tavernière qui rentre de trois mois de retraite. La soirée est gaie, très sympathique. Mes angoisses se dissipent ! Oui, on peut aussi y rire à Sémur et y boire de la très bonne bière. Merci Toto pour votre accueil, j’ai alors presque des regrets de quitter Sémur !


Sémur semble être une ville où de nombreux piliers sont partis ou même sont morts. Ceci peut arriver à toutes les villes du royaume. Laissons donc lui le temps de se reprendre un peu ! N’hésitons pas à y faire une halte et aller s’abreuver à la taverne de Tornado !


Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 18:22 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

Merci Angel pour les corrections....

Cependant, deux petites choses.... le message du maire de Sémur, à mon avis, n'a pas à être corrigé....laissons  le s'exprimer comme il s'exprime, vois tu! Je pense qu'il faut  garder ses tournures de phrases et ses fautes....

Pour ce qui est de forum officiel et non officiel, j'ai repris les termes qui sont employés à Sémur....Il me semble bon de les garder, cela reflétant la aussi un certain état d'esprit....de cette ville. Ce n'est pas à nous de corriger ce qui se dit dans une ville.

Voilà, Angel merci encore...mais c'est l'équipe qui décide bien sur... Juste mon avis


Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 19:43 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant


Article sur Dijon: Bof pas terrible mais j'ai pas mieux....



Dijon, contre toute attente est vraiment un petit bourg....
Le nombre de ses habitants d’ailleurs y est faible, environ 200 habitants....mais la ville est en pleine ébullition avec les derniers évènements politiques au niveau du duché. Un nombre incroyable de voyageurs en tout genre et de soldats étrangers à cette ville (plus de 100 personnes)...arpentent les rues en tout sens....
Dijon ressemble alors à une ruche où des abeilles vont et viennent en tout sens sans trop savoir visiblement ce qu’elles doivent faire. Les soldats attendent des ordres qui ne viennent pas. Ils veulent de l’action...mais les voilà à s’occuper dans les tavernes...
Il y a donc du monde dans ces tavernes et beaucoup de jolies filles y guettent les hommes qui s’ennuient ! Ah, elles sont entreprenantes, les filles de Dijon, elles sautent sur tout ce qui bouge. Normal me direz vous, une ville de garnison ! Vous y rencontrez aussi de hautes personnalités politiques de tout bord, et donc parfois là aussi des secrets qui se murmurent.
On se retrouve donc en taverne, au milieu de pleins de monde....tout en restant très seule. J’ai pu y rester plusieurs heures sans que personne ne daigne cesser de chuchoter et  s’intéresser à ma petite personne.... ce n’est pas très agréable pour une étrangère.


Mais Dijon est une ville accueillante....comme vous pouvez en juger !
Le premier soir que je passais à Dijon, je me retrouve dans la taverne « au moulin de mon cœur »  avec Asclepiade (maire de dijon), clothaire (un nom comme ça), Oukile le tavernier et Misandrelle.
Le maire sort son luth et veut me faire danser conformément à la tradition.... Je lui réponds que je veux bien l’accompagner à la flûte...mais lui et les autres me demandent de danser !!! Il fallait donc satisfaire à la tradition pour ne pas contrarier mes hôtes. Au bout d’un moment, la bière aidant, me voilà partie dans une danse sensuelle...ils en restent coi !


La halle de cette ville est aussi très vivante.
On y trouve des jeux comme le loto, le tir à l’arc...  
Un bal des pirates avait lieu aussi le 31 janvier. Il fallait se déguiser en pirate, prendre un nom d’emprunt et donc aller à ce bal en se prenant pour ce qu’on n’était pas. Il fallait bien entendu essayer de deviner qui était l’autre ! Je dois dire que je n’ai reconnu personne et personne n’a du reconnaître Estainoise déguisée en Thétipiac ! L’ambiance était chaude et le rhum coulait à flot. Blake, si vous lisez ces quelques lignes, vous savez maintenant qui était Thétipiac mais je ne saurai jamais qui vous êtes.


Je n’en dirai pas plus sur cette ville attrayante et mouvementée.





Revenir en haut
Cordeliane
les journalistes Cosnois

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2008
Messages: 217
Localisation: Cosne
Féminin Cancer (21juin-23juil) 鼠 Rat
Point(s): 178
Moyenne de points: 0,82

MessagePosté le: Lun 9 Fév - 20:11 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

Je pense qu'on devrait gardé tes articles pour le journal, mais j'aimerais m'occuper d'Autun.
Sinon quand compte tu partir est où? Si on partait ensemble, ce serait bien/mieux.
Je te défenderai contre les brigands^^
_________________
Cordeliane
"Cruelle réalité, quand les fleurs se fanent et l'amour avec..."

Vais finir par ouvrir une rubrique psycho


Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Mer 11 Fév - 12:40 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

Sémur:

Le ville de Sémur a un nouveau maire qui se nomme Eusaias, élu très facilement puisqu'il était le seul à se présenter.
Il semblerait que Sémur essaye de sortir de sa léthargie...La halle est un peu plus animée qu'à mon premier passage. Souhaitons que leurs efforts soient couronnés de succés.


Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Sam 7 Mar - 19:50 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

voilà....lorsque je suis rentrée de mon dernier voyage, en passant par Sémur, j'ai rencontré une petite fille de 10 ans qui s'appelle Chaima. (oui, c'est une vraie petite fille de 10 ans qui joue dans les RR....mais juste elle nourrit son personnage, va dans les tavernes....Elle ne va pas sur la halle, j'ai beau lui expliqué, elle ne comprend pas mais bon Je ne sais pas pourquoi Confused , elle s'est prise d'amitié pour moi, elle est très mignone sauf quand je lui explique pendant des heures des trucs qu'elle ne peut pas comprendre Rolling Eyes , et nous parlons de temps en temps sur la mésange).Alors elle a écrit un poéme...pour le journal Laughing . Ce serait bien de le mettre non?
Le voici.....


Dans la forêt tropicale
J’ai trouvé un animal
Tout au fond de la forêt
Je me suis dit que je l’aurai
Ce petit chat marron
Un chat que j’ai trouvé dans la forêt
Je l’ai tout de suite adoré
Il s’est mis à me regarder
Comme s’il savait que j’allais le garder
Ce petit chat marron


Chaima, 10 ans, Sémur.


Revenir en haut
falam(admin)
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2008
Messages: 431
Point(s): 341
Moyenne de points: 0,79

MessagePosté le: Sam 7 Mar - 22:30 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

oui pas mal allez on mais ce poeme
_________________


Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Mer 11 Mar - 15:20 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

 
 
ARTICLE SUR NEVERS: Voilà l'article. Angel, si tu peux y jeter un peil et me le corriger? En plus, pour l'encard sur la délation de Philomen...heu, là...il manque sa photo et sa bannière mais je sais pas si c'est vraiment interessant et je sais pas comment faire pour le mettre....  
 
Je suis arrivée à Nevers par la route de Cosne, un beau matin du 26 février.  
Au croisement de la rue Creuse, de la rue Mouësse et de la rue de Cosne, là où se dresse une bien étrange statue, je fis une petite pause. J’admirai le paysage qui apparaissait avec la levée  du jour. J’observais aussi cette statue qui se détachait peu à peu de la nuit. Elle est bien étonnante, usée par le temps. Les traits de son visage sont effacés. Je me demandais bien qui pouvait être ce personnage...qui donnait un peu froid dans le dos. Sur sa plaque, on y lit encore. « De ses pierres érodées, nul visage ne se reconnaît. Etrange et mystérieuse, a-t-elle un secret ? ».  
 

Ou donc pouvais-je trouver asile pendant ces quelques jours passés à Nevers. J’avais hâte de poser mes affaires et de me reposer un peu. La nuit de marche avait été longue. Je suis alors descendue tout droit par la rue de Mouësse. A ma droite, j’ai pu repérer tout de suite la mairie et la halle du village mais j’ai préféré continuer encore tout droit, croiser une autre statue et ensuite, un peu au hasard, passer entre les maisons et les jardins qui agrémentent cette ville. Je me suis retrouvée alors, rue du moulin d’écorse. Le petit port de Nevers, tout proche, me tendait les bras, m’invitait à y faire un saut pour admirer les pêcheurs et les bords de la Loire. Le poisson est une des richesses de Nevers tout comme notre bonne ville de Cosne et il lui sert beaucoup comme monnaie d’échange. L’ambiance y était des plus sympathiques et les pêcheurs, ravis de croiser une jeune femme, m’indiquèrent qu’au quartier des huttes, je pouvais trouver à me loger gratuitement.  
C’était vraiment un très joli quartier....avec ces huttes au milieu des champs. Bien qu’habitées de vagabonds et de voyageurs, l’ambiance y était bien chaleureuse. De ma fenêtre, je pouvais voire aussi deux jolis moulins avec de grandes ailes qui se mouvaient sous le vent.  
................................................  
 

Je me suis reposée un moment ....puis je me suis enfin décidée à faire un petit tour en ville. Je voulais d’abord me rendre sur la halle.   
Sur la halle, tout est bien structuré, tout y est en abondance.... Je m’y promène alors, tout y est bien propre. On y croise beaucoup d’amoureux ou couple, se baladant eux aussi, les yeux dans les yeux.   
 

Je tombe sur un vieux puits, un vieux puits à souhait. La légende dit que si l’on fait un vœu et que l’on jette un écu au fond de ce puits, notre vœu sera réalisé. Je m’y arrête alors un moment. En profitant des quelques rayons du soleil d’hiver, j’y joue un peu de flute. Deux dames sont passées, mais elles étaient tellement perdues dans leur pensée à vouloir que leurs vœux se réalisent qu’elles ne m’ont même pas vu. Je trouvais alors que les Nivernais étaient peu en clin au dialogue Avec  ma solitude de voyageuse, je continue ma visite.  
Une maison des arts de Nevers se dresse, là tout au milieu...On y trouve beaucoup de poèmes, un dessin d’une enfant, et des cours de danse assez fréquentés.  
Juste à coté, la salle des fêtes de Nevers....où on y fête toutes sortes de fête...Là, c’est un anniversaire. Un peu plus loin encore, une herboristerie....On peut s’y faire soigner si on n’est pas pressée. J’y suis d’ailleurs passée le jour de mon départ mais n’ai pas pu m’y faire soigner. Pardonnez-moi Dame de ne pas avoir pu attendre votre tisane. Il me fallait repartir, mais je vous rassure, ma toux a cessé !  Mes insomnies par contre continuent d’occuper mes nuits! Je vous ai laissé un écu sur le comptoir en vous prenant un bonbon au miel. J’espère ne pas vous avoir volé.  
Il y a aussi des jeux qui animent cette halle, des jeux assez rigolos dont un labyrinthe très impressionnant. Les joueurs ne sont pas prêt d’en sortir j’ai l’impression !  
Enfin, sur cette halle, tout est bien comme il faut. Les nivernais sont calmes, sérieux....On sent le bien être des gens qui ne manquent de rien, qui sont fiers d’être Nivernais. Les habitants sont de tous âges mais beaucoup d’anciens sont encore là à veiller au grain.   
 

Chaque jour je faisais donc mon petit tour sur la halle, peu de surprise mais pas le vide non plus. Je passais aussi pas mal de temps dans les tavernes...qui sont bien fréquentées, mais tellement studieuses là aussi ! On y boit peu, la Boulasse m’a quitté à Nevers ! Les gens se retrouvent en taverne pour y faire leurs affaires, y travailler en commun. Heureusement qu’avec les voyageurs, on peut  un peu discuter de tout et de rien et s’amuser aussi parce que sinon, je vous le dis, pas de grosse rigolade avec les Nivernais. Evidemment, je n’ai pas rencontré tout Nevers !   
 

L’ambiance donc à Nevers est au travail... et la mairie et toute son équipe montre l’exemple aux habitants en faisant un travail exemplaire. En visitant cette mairie, j’y ai appris énormément de choses, tant les informations en ce qui concerne la gestion de cette ville et aussi les évènements qui touchent le duché sont bien affichées, expliquées... Chaque semaine, le maire et toute son équipe font le bilan de la semaine,  le travail effectué statistique à l’appui, les difficultés rencontrées, les objectifs de demain ! Rares de voire cela ! C’est vraiment là, le cachet original de cette ville....   
Après une semaine de visite à Nevers, je souhaitais donc tout naturellement poser quelques questions à Dame Siaam, maire de cette ville de Bourgogne. Je lui envoie donc un courrier avec mes petites questions en espérant qu’elle me réponde par écrit. Cela aurait bien été plus facile, pour le modeste journaliste que je suis, de vous restituer ses réponses ! Mais Dame Siaam préfère y répondre en taverne ! Aïe, Aïe ; Aïe .... Il va falloir prendre des notes ! Là, en ce moment, je regarde mes fameuses notes, elles vont dans tous les sens. Je tourne et retourne ce bout de parchemin pour y retrouver le sens de notre conversation. Dame Siaam, j’espère que je ne vais pas dénaturer vos propos !  
 
Je retrouve donc Dame Siaam en taverne et voici....à quelques petites choses près ce qu’il s’y est dit.  
-          Bonjour Dame Siaam ! Je m’incline.  
-          Pas de Dame Esta. Juste Siaam....Je vous l’ai déjà dit !  
-          D’accord Siaam....répondis-je intimidée tout de même.  
 

Voilà pour l’entrée en matière et je poursuis en m’inspirant du courrier que je lui avais envoyé.  
 

-          Esta : Je tiens à vous féliciter (si je puis me permettre) pour la bonne gestion apparente de votre ville et les efforts que vous faites, avec toute l’équipe du conseil, d’indiquer, d’expliquer aux habitants les actions entreprises par la mairie et les difficultés auxquelles elle est confrontée. Je n’ai guère voyagé, mais un peu tout de même en Bourgogne, et c’est la première fois que je vois un bilan de la semaine donné aux habitants par le maire et ses conseillés. Aussi, je souhaiterais savoir depuis quand vous êtes maire de Nevers...vous semblez avoir une grande expérience. J’aimerais aussi savoir si c’est vous qui êtes à l’initiative de cette communication ou si vous suivez une sorte de tradition Nivernaise.   
 

-          Siaam : Je suis maire depuis le 22 septembre. Ce n’est pas moi qui suis à l’initiative de cette communication, elle existe depuis bien longtemps. Nous devons rendre des comptes à ceux qui nous élisent. J’œuvre pour être à la hauteur de leurs attentes.  


 
-          Esta : Cette transparence est très intéressante et doit donner aux habitants de Nevers une éducation civique nécessaire pour faire avancer le village, une conscience de la communauté.... renchérissais-je alors !  


 
-          Siaam : Je suis sincère et je me lève le matin pour Nevers et ma Bourgogne !  


 
-          Esta : La police de Nevers semble aussi très efficace même si l’incitation à la délation est quelque peu choquante ! Ces esclavagistes, sont-ils mis en procès directement où essayez vous de régler les écarts constatés à l’amiable ?   
-          Siaam : La police est active et cherche toujours un recours amiable mais pas pour les récidivistes.    Nous avons une main courante au bureau de police et vous verrez que la délation n’est pas de mise et que je fais en sorte régulièrement qu’elle ne le soit pas. J’encourage les Nivernais à contacter les contrevenants directement car l’erreur est humaine.  


 
 Heu...juste pour information, voilà ce que j’ai pu voire au poste de police comme message....J’en ai vu bien d’autres mais je ne vais pas insister. Non, ce ne doit pas être de la délation, si vous le dites !   
 

Philomen50


Inscrit le: 01 Jan 1970
Messages: 293

Posté le: 20 Fév 2009 15:31    Sujet du message:


 
 

affaire regle merci et n'hesite pas la delation na jamais tuer persone

_________________






  
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Je poursuivais alors mes questions, notamment sur l’imposition qui avait été mise en place début janvier par la municipalité afin de pouvoir répondre à celle qui avait été imposée par le duché. Là, aussi, j’étais agréablement surprise de la clarté de la communication faite par la mairie envers ses habitants pour expliquer cette imposition. Mes questions étaient alors plutôt d’ordre technique, étant totalement ignorante sur la collecte de cet impôt et dame Siaam a su me répondre en toute simplicité et beaucoup de clarté....mais je ne vais pas vous embêter, vous lecteurs, avec ces techniques de perception de l’impôt. Sachez juste qu’il est difficile voir impossible de faire un pointage nominatif de cette imposition mais les habitants de Nevers, par leur sens civique, payent globalement correctement cette imposition.... dont les bases sont plus élevées encore que celles imposées par le duché.  
 

Grille appliquée par la mairie pour la levée de l’impôt  
Taxe sur le blé : 2 écus  
Taxe sur le maïs : 1.50 écus Taxe sur les potagers : 3 écus
Taxe sur les vaches : 2 écus
Taxe sur les moutons : 1.50 écus
Taxe foncière : 3 écus 

 

 

Grille de l’impôt foncier fixé par le duché.....qui devrait augmenter je crois.  
Taxe sur le blé : 1.50 écus  
Taxe sur le maïs : 1 écus Taxe sur les potagers : 2 écus
Taxe sur les vaches : 1.5 écus
Taxe sur les moutons : 1.50 écus
Taxe foncière : 2.5 écus par échoppe d’artisan 

 

 

Je poursuivis encore sur un autre sujet.  
 

-          Esta : Qu’est ce que la GCN, qu’elle est sa fonction ?  
-          Siaam : La GCN est la Garde Communale de Nevers. C’est une organisation de défense de la ville, c’est tout. Elle existe depuis bien longtemps, bien avant ma venue à Nevers.  
-          Esta : N’y a-t-il pas eu des friction entre la GCN et la RUSE qui était en vos murs début février ?  
-          Siaam : Non, il n’y eut aucune friction entre la 5ème armée et la GCN.  
 

-          Esta : Enfin, peut être auriez vous envie de passer un petit message par le biais de notre journal....Si c’est le cas, je serais heureuse de l’intégrer à mon article.  
-          Siaam : Oui, j’aimerais dire que je suis très fière d’être le maire de Nevers, que les Nivernais sont courageux et ne baissent jamais les bras. Mais Nevers est partie intégrante de la Bourgogne et que la Bourgogne sera forte si les villes se serrent les coudes et regardent dans la même direction.  
 

Notre entrevue était terminée. Je remerciais alors Siaam d’avoir pris de son temps pour répondre à mes questions et lui promis alors de lui envoyer un exemplaire de notre journal, dès sa parution. Nous nous quittâmes alors en nous saluant.  
Il était temps pour moi de repartir pour Cosne après cette visite d’une dizaine de jours à Nevers. Avant de partir, je passe dans une taverne que je n’avais pas remarquée encore.... « Aux plaisirs partagés ». Tout un programme !  
Et je dois dire que je me suis bien amusée tout de même, dans une taverne tenue par un drôle de petit bonhomme, tout de rouge vêtu ! Il s’appelle Minifoie et est aussi fossoyeur de son état. Ce soir là, oui, j’ai sorti ma flûte, lui la sienne et nous avons joué un moment ensemble...des danseurs sont montés sur les tables ! Oui, joli moment que celui là... Voyageurs, passez donc dans cette taverne et si ce sir est bien disposé, on peut y boire, rire, chanter et débattre de nos idées!  
 

Merci encore aux Nivernais pour leur accueil courtois. Je repasserai bientôt par chez vous puisque ma prochaine destination est Macon, enfin, si je ne change pas d’avis d’ici là !  
 
Esta


Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Jeu 12 Mar - 09:28 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

Les dijons d'or: Cosne, bien représenté par Dame Poup, Niflheim et Dame Estainoise: Deux récompenses


Dans la catégorie " Chanson ", le premier prix est attribué à Dame Estainoise. Dans la catégorie " Fable ", le premier prix est attribué à Messire Pierrickou, le second à Dame Selonia. Dans la catégorie " Sonnet " , le premier prix est attribué à Messire Brillantin, le second à Sa Grandeur Theognis.
Dans la catégorie " Prose ", le premier prix est attribué à Dame Constance, le second à Messire Zandar. 
dans la catégorie " Nouvelle ", le premier prix est attribué à Dame Eoline et le second à Messire Niflheim.



Dernière édition par Estainoise le Jeu 12 Mar - 09:49 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Jeu 12 Mar - 09:47 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

"Révélations sur l'affaire Bazin...a-t-on menti aux bourguignons ?"


La duchesse d'Anjou, Fitzounette de Dénéré Penthièvre, accuse nos responsables ducaux de colporter des mensonges pour servir leurs propres intérêts. Dans sa lettre, elle affirme qu'aucune poursuite ni jugement n'ont été fait en Anjou envers les sieurs Bazin, Mazarin et Ryllas.
Elle demande que La Bourgogne fasse montre de respect envers le duché d'Anjou et retire ses divagations!

Pour lire la missive envoyée....par la duchesse d'Anjou!

http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=1832&start=0&sid=nCKnUaSH7iSAuGoE8HNy31Jaw

 


Dernière édition par Estainoise le Jeu 12 Mar - 11:32 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Jeu 12 Mar - 10:43 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

Le duché de Bourgogne au bord de la faillite! Levée d'un impôt exceptionnel et appel aux dons.

Le Conseil ducal de Bourgogne décide une levée exceptionnelle d'une somme équitablement répartie entre les mairies de Bourgogne, sur la base du nombre de champs et d'échoppes de chaque ville:
12 écus par champs
5 écus par échoppe

15 écus par champs (Dijon)
5 écus par échoppe (Dijon)

Pendant la durée de perception de cet impôt par les mairies, soient dix jours, l'impôt ducal sera bloqué concernant les mairies.

Le Conseil ducal de Bourgogne incite ses membres les plus éminents à faire donation d'une partie de leur fortune pour le bien du duché de Bourgogne.

Bon courage au très bientôt nouveau conseil ducal !!!!


Notre Maire Balthazar, afin de nous soulager un peu, nous Cosnois, ne nous demande que 4 écus pour un champs et 5 écus pour une échope. La mairie prendra en charge la différence pour rêgler cet impôt au duché!


Dernière édition par Estainoise le Dim 15 Mar - 10:52 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
LordAngel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 14 Mar - 20:47 (2009)    Sujet du message: Articles en cours Répondre en citant

Rebonjour Esta, voici ma correction pour ton article:

Citation:

Je suis arrivée à Nevers par la route de Cosne, un le beau matin du 26 février.
Au croisement de la rue Creuse, de la rue Mouësse et de la rue de Cosne, là où se dresse une bien étrange statue, je fis une petite pause. J’admirai le paysage qui apparaissait avec la levée du jour. J’observais aussi cette statue qui se détachait peu à peu de la nuit. Elle est bien étonnante, usée par le temps. Les traits de son visage sont effacés. Je me demandais bien qui pouvait être ce personnage...qui donnait un peu froid dans le dos. Sur sa plaque, on y lit encore: « De ses pierres érodées, nul visage ne se reconnaît. Etrange et mystérieuse, a-t-elle un secret ? ».

Ou donc pouvais-je trouver asile pendant ces quelques jours passés à Nevers. J’avais hâte de poser mes affaires et de me reposer un peu. La nuit de marche avait été longue. Je suis alors descendue tout droit par la rue de Mouësse. A ma droite, j’ai pu repérer tout de suite la mairie et la halle du village mais j’ai préféré continuer encore tout droit, croiser une autre statue et ensuite, un peu au hasard, passer entre les maisons et les jardins qui agrémentent cette ville. Je me suis retrouvée alors, rue du moulin d’écorse. Le petit port de Nevers, tout proche, me tendait les bras, m’invitait à y faire un saut pour admirer les pêcheurs et les bords de la Loire. Le poisson est une des richesses de Nevers tout comme notre bonne ville de Cosne et il lui sert beaucoup comme monnaie d’échange. L’ambiance y était des plus sympathiques et les pêcheurs, ravis de croiser une jeune femme, m’indiquèrent qu’au quartier des huttes, je pouvais trouver à me loger gratuitement. C’était vraiment un très joli quartier....avec ces huttes au milieu des champs. Bien qu’habitées de vagabonds et de voyageurs, l’ambiance y était bien chaleureuse. De ma fenêtre, je pouvais voire voir aussi deux jolis moulins avec de grandes ailes qui se mouvaient sous le vent.

................................................


Je me suis reposée un moment ....puis je me suis enfin décidée à faire un petit tour en ville. Je voulais d’abord me rendre sur la halle.
Sur la halle, Tout y est bien structuré, tout y est en abondance.... Je m’y promène alors, tout y est bien propre. On y croise beaucoup d’amoureux ou couples, se baladant eux aussi, les yeux dans les yeux.


Je tombe sur un vieux puits, un vieux puits à souhaits. La légende dit que si l’on fait un vœu et que l’on jette un écu au fond de ce puits, notre vœu sera réalisé. Je m’y arrête alors un moment. En profitant des quelques rayons du soleil d’hiver, j’y joue un peu de flûte. Deux dames sont passées, mais elles étaient tellement perdues dans leurs pensées à vouloir que leurs vœux se réalisent qu’elles ne m’ont même pas vu. Je trouvais alors que les Nivernais étaient peu en clin enclins au dialogue. Avec ma solitude de voyageuse, je continue ma visite.
Une maison des arts de Nevers se dresse, là tout au milieu...On y trouve beaucoup de poèmes, un dessin d’une enfant, et des cours de danse assez fréquentés.

Juste à coté, la salle des fêtes de Nevers....où on y fête toutes sortes de fêtes...Là, c’est un anniversaire. Un peu plus loin encore, une herboristerie....On peut s’y faire soigner si on n’est pas pressée. J’y suis d’ailleurs passée le jour de mon départ mais n’ai pas pu m’y faire soigner. (Pardonnez-moi Dame de ne pas avoir pu attendre votre tisane.) Il me fallait repartir, mais je vous rassure, ma toux a cessé ! Mes insomnies par contre continuent d’occuper mes nuits! Je vous ai laissé un écu sur le comptoir en vous prenant un bonbon au miel. J’espère ne pas vous avoir volé. Il y a aussi des jeux qui animent cette halle, des jeux assez rigolos dont un labyrinthe très impressionnant. Les joueurs ne sont pas prêts d’en sortir j’ai l’impression !

Enfin, sur cette halle, tout est bien comme il faut. Les Nivernais sont calmes, sérieux....On sent le bien être des gens qui ne manquent de rien, qui sont fiers d’être Nivernais. Les habitants sont de tous âges mais beaucoup d’anciens sont encore là à veiller au grain.

Chaque jour je faisais donc mon petit tour sur la halle, peu de surprises mais pas le vide non plus. Je passais aussi pas mal de temps dans les tavernes...qui sont bien fréquentées, mais tellement studieuses là aussi ! On y boit peu, la Boulasse m’a quitté à Nevers ! Les gens se retrouvent en taverne pour y faire leurs affaires, y travailler en commun. Heureusement qu’avec les voyageurs, on peut un peu discuter de tout et de rien et s’amuser aussi parce que sinon, je vous le dis, pas de grosse rigolade avec les Nivernais. Evidemment, je n’ai pas rencontré tout Nevers !


L’ambiance donc à Nevers est au travail... et la mairie et toute son équipe montre l’exemple aux habitants en faisant un travail exemplaire. En visitant cette mairie, j’y ai appris énormément de choses, tant les informations en ce qui concerne la gestion de cette ville et aussi les évènements qui touchent le duché sont bien affichées, expliquées... Chaque semaine, le maire et toute son équipe font le bilan de la semaine, le travail effectué statistiques à l’appui, les difficultés rencontrées, les objectifs de demain ! Rares de voire cela ! C’est vraiment là, le cachet original de cette ville....
Après une semaine de visite à Nevers, je souhaitais donc tout naturellement poser quelques questions à Dame Siaam, maire de cette ville de Bourgogne. Je lui envoie donc un courrier avec mes petites questions en espérant qu’elle me réponde par écrit. Cela aurait bien été bien plus facile, pour le la modeste journaliste que je suis, de vous restituer ses réponses ! Mais Dame Siaam préfère y répondre en taverne ! Aïe, Aïe , Aïe .... Il va falloir prendre des notes ! Là, en ce moment, je regarde mes fameuses notes, elles vont dans tous les sens. Je tourne et retourne ce bout de parchemin pour y retrouver le sens de notre conversation. Dame Siaam, j’espère que je ne vais pas dénaturer vos propos !

Je retrouve donc Dame Siaam en taverne et voici....à quelques petites choses près ce qu’il s’y est dit.
- Bonjour Dame Siaam ! Je m’incline.
- Pas de Dame Esta. Juste Siaam....Je vous l’ai déjà dit !
- D’accord Siaam....répondis-je intimidée tout de même.


Voilà pour l’entrée en matière et je poursuis en m’inspirant du courrier que je lui avais envoyé.


- Esta : Je tiens à vous féliciter (si je puis me permettre) pour la bonne gestion apparente de votre ville et les efforts que vous faites, avec toute l’équipe du conseil, d’indiquer, d’expliquer aux habitants les actions entreprises par la mairie et les difficultés auxquelles elle est confrontée. Je n’ai guère voyagé, mais un peu tout de même en Bourgogne, et c’est la première fois que je vois un bilan de la semaine donné aux habitants par le maire et ses conseillés conseillers. Aussi, je souhaiterais savoir depuis quand vous êtes maire de Nevers...vous semblez avoir une grande expérience. J’aimerais aussi savoir si c’est vous qui êtes à l’initiative de cette communication ou si vous suivez une sorte de tradition Nivernaise.


- Siaam : Je suis maire depuis le 22 septembre. Ce n’est pas moi qui suis à l’initiative de cette communication, elle existe depuis bien longtemps. Nous devons rendre des comptes à ceux qui nous élisent. J’œuvre pour être à la hauteur de leurs attentes.



- Esta : Cette transparence est très intéressante et doit donner aux habitants de Nevers une éducation civique nécessaire pour faire avancer le village, une conscience de la communauté.... renchérissais-je alors !



- Siaam : Je suis sincère et je me lève le matin pour Nevers et ma Bourgogne !



- Esta : La police de Nevers semble aussi très efficace même si l’incitation à la délation est quelque peu choquante ! Ces esclavagistes, sont-ils mis en procès directement où essayez vous de régler les écarts constatés à l’amiable ?

- Siaam : La police est active et cherche toujours un recours amiable mais pas pour les récidivistes. Nous avons une main courante au bureau de police et vous verrez que la délation n’est pas de mise et que je fais en sorte régulièrement qu’elle ne le soit pas. J’encourage les Nivernais à contacter les contrevenants directement car l’erreur est humaine.


Je poursuivais alors mes questions, notamment sur l’imposition qui avait été mise en place début janvier par la municipalité afin de pouvoir répondre à celle qui avait été imposée par le duché. Là, aussi, j’étais agréablement surprise de la clarté de la communication faite par la mairie envers ses habitants pour expliquer cette imposition. Mes questions étaient alors plutôt d’ordre technique, étant totalement ignorante sur la collecte de cet impôt et dame Siaam a su me répondre en toute simplicité et beaucoup de clarté....mais je ne vais pas vous embêter, vous lecteurs, avec ces techniques de perception de l’impôt. Sachez juste qu’il est difficile voire impossible de faire un pointage nominatif de cette imposition mais les habitants de Nevers, par leur sens civique, payent globalement correctement cette imposition.... dont les bases sont plus élevées encore que celles imposées par le duché.


Grille appliquée par la mairie pour la levée de l’impôt
Taxe sur le blé : 2 écus
Taxe sur le maïs : 1.50 écus Taxe sur les potagers : 3 écus
Taxe sur les vaches : 2 écus
Taxe sur les moutons : 1.50 écus
Taxe foncière : 3 écus





Grille de l’impôt foncier fixé par le duché.....qui devrait augmenter je crois.
Taxe sur le blé : 1.50 écus
Taxe sur le maïs : 1 écus Taxe sur les potagers : 2 écus
Taxe sur les vaches : 1.5 écus
Taxe sur les moutons : 1.50 écus
Taxe foncière : 2.5 écus par échoppe d’artisan





Je poursuivis encore sur un autre sujet.


- Esta : Qu’est ce que la GCN, qu’elle est sa fonction ?

- Siaam : La GCN est la Garde Communale de Nevers. C’est une organisation de défense de la ville, c’est tout. Elle existe depuis bien longtemps, bien avant ma venue à Nevers.

- Esta : N’y a-t-il pas eu des frictions entre la GCN et la RUSE qui était en vos murs début février ?

- Siaam : Non, il n’y eut aucune friction entre la 5ème armée et la GCN.


- Esta : Enfin, peut être auriez vous envie de passer un petit message par le biais de notre journal....Si c’est le cas, je serais heureuse de l’intégrer à mon article.

- Siaam : Oui, j’aimerais dire que je suis très fière d’être le maire de Nevers, que les Nivernais sont courageux et ne baissent jamais les bras. Mais Nevers est partie intégrante de la Bourgogne et que la Bourgogne sera forte si les villes se serrent les coudes et regardent dans la même direction.


Notre entrevue était terminée. Je remerciais alors Siaam d’avoir pris de son temps pour répondre à mes questions et lui promis alors de lui envoyer un exemplaire de notre journal, dès sa parution. Nous nous quittâmes alors en nous saluant. Il était temps pour moi de repartir pour Cosne après cette visite d’une dizaine de jours à Nevers. Avant de partir, je passe dans une taverne que je n’avais pas remarquée encore.... « Aux plaisirs partagés ». Tout un programme ! Et je dois dire que je me suis bien amusée tout de même, dans une taverne tenue par un drôle de petit bonhomme, tout de rouge vêtu ! Il s’appelle Minifoie et est aussi fossoyeur de son état. Ce soir là, oui, j’ai sorti ma flûte, lui la sienne et nous avons joué un moment ensemble...des danseurs sont montés sur les tables ! Oui, joli moment que celui là... Voyageurs, passez donc dans cette taverne et si ce sir est bien disposé, on peut y boire, rire, chanter et débattre de nos idées!


Merci encore aux Nivernais pour leur accueil courtois. Je repasserai bientôt par chez vous puisque ma prochaine destination est Mâcon, enfin, si je ne change pas d’avis d’ici là !

Esta


En tout cas, je te félicite...c'est très très bon. Et les corrections sont vraiment minimes ! Wink

Continue comme ça, tu fais du super bon travail.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:24 (2018)    Sujet du message: Articles en cours

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le petit Cosnois Index du Forum -> Le petit Cosnois -> Bureaux des journalistes -> Bureau de Estainoise Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Medieval by Mojy, © 2003, 2005 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com