Le petit Cosnois :: Le journal de Cosne.
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 




Echo de Tonnerre n.16

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le petit Cosnois Index du Forum -> Le petit Cosnois -> Bureaux des journalistes -> bureau des journalistes tonnerois..
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alexandredut
Journalistes Tonnerois..

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2010
Messages: 28
Localisation: Tonnerre
Point(s): 28
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 15 Mar - 22:54 (2010)    Sujet du message: Echo de Tonnerre n.16 Répondre en citant

Page 1 de l‘Echo N°16 a écrit:



...........................................................................................................................................................................................
===================================================================================
Gros titres:


1- Lorsque Cosne et Tonnerre se rapprochent!

2- La mine de Tonnerre.

3- Situation Tonnerroise actuelle.

4- Élections ducales.

5- Inauguration du port de Cosne: Fluctuat nec mergitur

6- Rubrique contrepèterie

7- Petites notes d’un voyage vital

8- La course des Foudres.

9- Les dessins du mois

10- Pensées

11- Poèmes

...........................................................................................................................................................................................
===================================================================================
Sommaire

Page 2 - La Une du journal

Page 3 - L'Actu Tonnerroise

Page 4 - L'Actu Bourguignonne

Page 5 - L'Actu du Royaume

Page 6 - Courriers des lecteurs

Page 7 - Etat Civil

page 8 - Sport

page 9 - Horoscope

page 10 - Annonces

__________________________________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________
©1458


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 15 Mar - 22:54 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alexandredut
Journalistes Tonnerois..

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2010
Messages: 28
Localisation: Tonnerre
Point(s): 28
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 15 Mar - 22:55 (2010)    Sujet du message: Echo de Tonnerre n.16 Répondre en citant

Page 2 de l‘Echo N°16 a écrit:

La Une du Journal


Lorsque Cosne et Tonnerre se rapprochent!

Depuis le temps que vous attendez des nouvelles, nous revoici.
Et oui encore nous, mais cette fois-ci avec un sujet qui met l’eau à la bouche ! Vous devez vous demander avec impatience, qu’est-ce donc ?
Rassurez vous, rien de bien méchant, mais probablement un grand évènement.
Qui n’a jamais entendu parler de Cosne? Aucun Tonnerrois qui se respecte, ainsi un projet fait débat dans chacune des deux villes, au sein des rédacteurs de celles-ci.

Faut-il commencer un projet de collaboration afin de tenir au courant et d’entretenir de bonne relation entre deux villes voisines d’un même Duché ?

Déjà des lustres que moi-même Clafoutty, Alexandredut et Falam, avons parlé d’un journal commun. D’ailleurs à votre grande surprise ce dernier prendra un joyeux plaisir à participer à cet article avec moi, preuve d’un bon début de collaboration.
Je vois haut moi, je ne le cache pas, cela n’est qu’un début, pourquoi ne pas faire bien plus grand ensuite ?

Trève de bavardage, oui je sais je piaille trop, mais c’est que j’adore vous faire tourner en bourrique et faire désirer les mots.

Une forte possibilités, que les Cosnois et Tonnerrois s’associent, pour pondre de temps à autre de beaux articles pour vous lecteurs que ce soit Cosnois ou Tonnerrois, un problème reste ou se trouvera le local de rédaction ?
Les deux rédacteurs en chef Falam et Alexandredut discutent actuellement à propos de ce local.

Passons.

Nous allons donc, interviewer Falam l’un des initiateur à ce projet, et le rédacteur en chef du Petit-Cosnois.

Comment avez-vous eu l’idée du Petit Cosnois ? Et quand vous est-elle venue ?


J'avais déjà fait deux journaux auparavant qui avais plus ou moins marchés..avec une dizaines de parutions pour les deux... et puis il est venue ou pendant plus d'un an il n'y en avait pas a cosne et j'ai voulu m'y remettre a nouveau..pour la grandes joie des cosnois... et l'idée m'est venue en septembre 1456

D’où vous provient une telle motivation à écrire ?

Pfuu pour vous répondre sincèrement.. un peut de partout....avec l'expérience, les voyages, les personnes qui m'entourent et ceux qui travaillent avec moi, et puis aussi pour ceux qui lisent le journal, ca m'aide grandement a trouvé de l'inspiration et a continué...

Par moment, il ne vous vient pas à l’esprit d’abandonner, lorsqu’il est dur d’écrire ?

Si ca m'est arrivé, mais je sais que je ne suis pas seul au petit cosnois, on n'est quand même dix journalistes et si un arrete, les autres suivront....et puis comme j'ai déjà dit beaucoup de cosnois adepte de notre journal serai malheureux de ne plus le lire...

Vous avez un but précis pour le lecteur ? Un objectif à l’atteindre ?

Un but précis.. bah ont essaye de parler de tout ce qui se passe a cosne et dans la bourgogne voir outre frontière et on essaye d'être le plus précis possible dans nos faits et de parler de tout pour que les cosnois savent a peut prêt se qu'il se passe chez et dans les autre ville bourguignonnes...

Un objectif.. il n'y en n'a pas on écrit avec nos envies et ca plait a tout le monde, tout le temps que l'ont peut écrire on le fera....


Seriez vous partant pour agrandir le projet ?


J'avais un projet commun avec le journal de tonnerre pour ne faire qu'un seul et même local..pour l'instant les journalistes tonnerrois sont chez nous pour voir ou peut aboutir le projet commun...
Je souhaite passé un petit mot.. Je remercie tout mes journalistes pour le temps qu'ils accordent au journal et sans eux il n'y aurait rien.. donc un grand merci a eux, pour leur trés bon boulot et tout le mérite leurs revient...



Par Clafoutty, en collaboration avec Falam, rédacteur en chef du Petit Cosnois.

Mot du rédacteur en chef de l'Echo de Tonnerre:


Bonjour à toutes et à tous,
C'est avec grand plaisir aujourd'hui que nous mettons en place cette coopération entre deux grand journaux Bourguignons afin d'obtenir une rédaction de meilleur qualité et d'assurer une publication régulière.
J'espère que cette coopération sera fructueuse et que vous apprécierez les articles communs! Pour commencer, Arthanagor, un rédacteur du Petit Cosnois que je remercie vivement,  a accepté la publication de son article sur le port de Cosne dans cette édition de l'Echo.
Nous n'envisageons pas dans l'immédiat une autre coopération avec d'autre journaux, que ce soit de Bourgogne ou même du Royaume. Néanmoins, l'idée nous séduit; si notre coopération actuelle s'avère être une résussite, il est certain que nous continuerons!

Alexandredut
__________________________________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________
©1458


Revenir en haut
Alexandredut
Journalistes Tonnerois..

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2010
Messages: 28
Localisation: Tonnerre
Point(s): 28
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 15 Mar - 22:56 (2010)    Sujet du message: Echo de Tonnerre n.16 Répondre en citant

Page 3 de l‘Echo N°16 a écrit:

L'Actu Tonnerroise


La mine de Tonnerre


Pour avoir une idée plus claire sur la question de la « mine de Tonnerre », il m'a semblé être une nécessité de consulter les archives et autres vieux posts la concernant.
Il est rapidement apparu qu'à travers cette question se distinguait aussi les intrigues de la politique des duchés de Champagne et de Bourgogne.
Les évènements racontés sont majeurs car ils forment un précédent et la plupart des problèmes qui découlent de la mine sont peu ou proue semblables à ceux-ci.

La mine a toujours appartenu au duché de Champagne mais de par sa proximité avec Tonnerre, ses mineurs sont par la force des choses bourguignons et particulièrement tonnerrois.
Chaque problème que connaît donc la mine ou le duché de Champagne affecte de ce fait Tonnerre voire le duché de Bourgogne lui-même. Et des crises il y en a eu très rapidement après sa création en 1453.

Première crise de la mine, juillet 1453
Elle éclate après le prolongement de la fermeture de la mine après de prétendus travaux de rénovations qui durèrent plusieurs semaines. Le maire de Tonnerre, Jimm199 interpella le duc de Bourgogne, le priant de régler la situation par une pétition signée par de nombreux tonnerrois.
Le duc de Bourgogne de l'époque était Goel. Il réussit à faire rouvrir la mine, apaisant la situation. Mais la crise ré-éclate avec la diminution progressive du nombre de places de mineurs (de 75prévus on passa à 50 puis à 25) à telle point que la situation économique de Tonnerre s'aggrava.
Des médiateurs sont ainsi désignés: Jimm119 le maire, Manawy, Thanatoldur et Babun qui arrivent à un accord.
Il définira la possession de la mine et... de Tonnerre.
En effet, après de longues semaines de désaccords on proposa même l'idée du rattachement de Tonnerre au duché de Champagne. Le duc de Champagne, Caedes refusant catégoriquement ce rattachement. On entérina ensuite l'accord sur la possession de la mine de Tonnerre dans le giron de la Champagne seule, autorisant l'ouverture de la mine cinq jours sur sept.

Deuxième crise de la mine, février 1454

Le fermeture de la Mine en 1454 sur décision unilatérale de la Champagne (Duc Ricoh) déclencha une nouvelle fois une grave crise politique à un moment où la Bourgogne elle-même était au prise avec un déchirement intérieur de première importance( épisode de la « Grande Fronde ») . La Bourgogne était alors sans ressources et l'accord crée à l'issu de la première crise de 1453 devait faire échanger le fer bourguignon contre la pierre de la mine de Troyes. Accord qui avec le temps se fit au désavantage des bourguignons, qui ne pu plus honorer ses engagements.

Des négociations se firent en mars et avril 1454, ainsi que de nombreuses manifestations de tonnerreois devant le palais ducal de Dijon. La Bourgogne refusant de participer à la gestion (donc à l'entretien et aux salaires) de la mine, la Champagne seule accepta de porter la charge de la mine. Le duc de Champagne de l'époque, Ricoh, déclarant « être soucieux des tonnerreois »la fit rouvrir. Mais celui ci c'était bien gardé d'ajouter que les salaires initialement de 16,50 écus, seraient baissés à 15écus, devenant encore plus rentable pour la Champagne. Le maire de Tonnerre de l'époque Casanier, déclara ceci au duc Ricoh de Champagne: « Dois-je vous remercier pour la réouverture de la mine ? Je tiens à vous dire que je continurai à dire aux Tonnerrois d'aller au verger plutot que d'aller à la mine. Nous sommes Bourguignons et nous ne travaillerons pas pour enrichir la Champagne. Les négociations doivent continuer afin de trouver un accord satisfaisant pour tous. Cette mine appartient à Tonnerre et vous semblez l'oublier. » Le verger de Tonnerre fut développé et devint ainsi pour la première fois une potentielle source de profit pour la ville.


Cette histoire de la mine, si elle semble ancienne n'a en fait que très peu évoluée. Il y a toujours des conflits entre Tonnerre et la Champagne dés qu'une crise quelconque affecte le nombre de postes de mineurs.
Le verger qui fut mit en valeur pour la première fois à cette époque n'a depuis lors jamais permit d'être la source miracle de revenus pour notre ville.
Cette situation qui semble être condamnée à l'impasse  a rendu les anciens tonnerrois désabusés et fatigués. Quant aux jeunes, ils semblent plus indifférents ou au contraire très optimistes (même si certains anciens disent un peu amers  qu'ils rejoindraient avec le temps le rang des désabusés!). Il y a bien sur toujours les partisans d'une guerre avec la Champagne mais pour la plupart de ceux la, cela est dit avec ironie.
La mine concerne surtout les plus jeunes et les moins qualifiés des tonnerrois ainsi que beaucoup d'étrangers. Pour la plupart, ils sont tous conscients de ne pas travailler pour la ville et la Bourgogne, mais ils répondent toujours: « où iriont nous travailler alors? »; le verger n'étant pas un moyen de subsistance garantit.
 Ainsi, on a pu voir il y a quelques semaines une nouvelle crise à la mine avec sa fermeture pure et simple puis sa très lente réouverture plongeant une fois encore Tonnerre dans une crise économique qui s'est dissipée seulement il y a un mois, notamment avec les efforts des maires de Tonnerre Serni et Captainred.  Cette réouverture fut saluée par la plupart des habitants mais aujourd'hui encore beaucoup d'entre eux n'acceptent pas le statut de la mine.

Lambic


Tonnerre: Une situation alarmante!!


Chers amis Tonnerrois,

 la situation Tonnerroise est alarmante! En effet, la mairie de Tonnerre a subit une perte de 5419,39 écus entre le 10 décembre dernier et le 11 mars!
Nous étions à 16793,17 écus en décembre ( http://tonnerre.forumactif.com/comptes-municipaux-f54/bilan-du-10-decembre-… ) et nous sommes actuellement à 11373,78 écus ( http://tonnerre.forumactif.com/comptes-municipaux-f54/bilan-au-11-mars-1458… )
Cette perte de 32% en trois mois nous inquiète fortement d'autant plus que nous n'avons jamais, à mémoire d'homme, payés autant d'impôts sur une telle période!
On paye donc plus sans que cela ne semble avoir quelconque impact sur les finances de la mairie.

Les raisons de cette chute sont principalement dûs:
- à l'inexpérience des derniers maires, en effet, les derniers maires élus avaient une faible expérience dans la politique avant d'être élus.
- aux Mandats courts, en effet, nous avons eu 3 maires différents en 3 mois, les maires ne restent pas plus d'un mois! Nous avons connu une forte instabilité politique et nous subissons les conséquences.
- Une présence insuffisante de certains maires. En effet, le travail de maire demande beaucoup de temps, et nous avons pu remarquer des maires peu présents.

Cependant, nous pouvons être confiant! En effet, notre maire actuelle, dame Edwen est prête à prolonger son mandat, on va donc peut être connaitre une meilleur stabilité politique. Ensuite elle a perdu beaucoup d'argent, mais légèrement moins que ses prédécesseurs alors qu'elle n'avait aucune expérience autre que le conseil municipal
et enfin, elle se lance dans la scène ducale, on peut donc espérer qu'elle pourra donc bénéficier d'une aide par le duché.
Nous ne pouvons donc que l'encourager pour la suite en espérant qu'elle redressera la situation.
Voici un interview de dame Edwen sur cette situation:

"Bonjour Dame Edwen,
Que pensez vous et comment expliquez vous la perte de 5419,39 écus en trois mois?


Bonjour Alex. Je vais rentrer dans le vif de la question posée et je dirai ce que j'en pense, tout ceci sans vouloir offenser quiconque bien sur! Je pense que pour répondre à cela, il faut remonter à la démission de l'ancienne Bourgmestre Vivelavie. En effet, avoir démissionné alors que son mandat n'était pas terminé à eu des conséquences sur le chiffre de la mairie. Il faut aussi rappeler qu'à la même période, notre mine, qui est champenoise, fut fermée. Nous nous sommes donc aperçut d'un fort exode de la population, allant ailleurs trouver du travail. De ce fait, beaucoup de champs sont restés en friche, peu d'embauches ont été proposées et la mairie a eu du mal à racheter les quotas qu'elle doit vendre chaque semaine au Duché et du mal aussi à échanger ou exporter des produit afin de faire du bénéfice. S'est ensuivit le mandat de Serni. Que ce dernier ne se vexe pas mais il faut admettre qu'il n'a pas été présent! Or un maire, pour faire vivre une ville, a besoin d'être dynamique, actif, présent et à l'écoute des citoyens. Donc durant un mois, la mairie s'est reposée, gardant les écus qu'elle avait en réserve pour servir à payer les quotas hebdomadaires(quand il n'y avait pas de retard...) et encore une fois, très peu d'échanges ont été réalisés.Il faut l'admettre, une ville s'enrichit principalement avec l'exportation de se produits qui sont revendus plus chers que le prix d'achat. C'est donc principalement durant ce mandat qu'une grosse baisse des réserves s'est remarquée. Lorsque Captainrad a été élu, il a du faire face à ce problème c'est à dire, peu de réserves en mairie et trop de denrées inutilisées sur le marché comme les 1000 pains. Face à une ville où beaucoup dormaient et où il n'y a que très peu de marchands ambulants, il a du mandater des personnes pour aller vendre pains, vin et autres produits...Les écus bien évidement ont continué de baisser, les mandatés ne revenant pas en un jour...Puis, le maire en fonction, Captainrad, s'est mis en retraite la dernière semaine de son mandat, après avoir, heureusement, payé les quotas de la semaine...J'ai donc trouvé une mairie avec quasiment rien en réserve, et peu d'écus aussi...

Que est le bilan de votre mandat?

Je pense avoir un bilan assez positif de mon mandat malgré un "léger" souci de mandat...J'ai dès la première semaine, contacté le maire de Conflans afin de le lui vendre des produits. Ce dernier avait envoyé un marchand ambulant à Tonnerre. J'ai réussi à trouver des contacts afin de favoriser les échanges et ré-enrichir la ville. La légère baisse des écus lors de mon mandat s'explique tout simplement par le fait que les réserves en mairie étaient vide, le quota devait être payé et donc, j'ai du me contenter d'acheter aux prix de notre marché les viandes, maïs et blés qui avait un prix élevé, plus élevé que le prix ducal donc automatiquement, nous perdons au lieu de gagner en argent. Le maire de Conflans ayant besoin de denrées dans l'urgence, j'ai confié un mandat à une personne en qui j'avais confiance. Ce mandat contenant précisément un total de 967 écus, argent et denrées à vendre inclus. Or cette personne m'a trahit, à bien été vendre à Conflans puis a gardé le mandat, le vidant en sa faveur. Un procès a été lancé des que je m'en suis aperçu sauf que cette personne a préféré se donner la mort plutôt qu'assumer les conséquences de ses actes...967 écus est énorme pour la mairie, mais finalement, les réserves remontent tous les jours un peu plus...J'ai durant mon mandat prélevé deux fois les impôts, dimanche dernier et dimanche deux semaines avant. Or, j'avais payé à l'avance le Duché, voilà pourquoi les comptes ont baissé durant mon mandat de 1000 écus. Les 1000 écus perdus du mandat ont été récupérés d'une certaine façon grâce au commerce ducal et inter-ducal réalisé. Les 1000 écus qui ont donc concrètement baissés ne sont que provisoires car il s'agissait de l'avance d'impôts.
De façon générale, je pense avoir été assez à l'écoute des propositions et désirs des Tonnerrois. Certains avaient proposés de revoir la grille des salaires, après concertation avec la grande majorité du conseil municipal, j'ai mis en halle un débat qui s'est ensuivit d'un vote. Des pigeons étaient parvenus jusqu'aux Tonnerrois en voyage afin qu'ils puissent eux aussi donner leur avis sur la question. Pour ce qui est de la présence, je ne dirais pas avoir été présente du lever au coucher du soleil mais quasiment!
Pour ce qui est de la sécurité, je regrette qu'aussi peu de Tonnerrois s'impliquent bénévolement pour la défense de leur propre ville mais le point positif est que nous avons réussi à repousser 5 révoltes contre la mairie et ce, en moins de 2 semaines! Avec ce qui se passe actuellement en Bourgogne, soyez assurez que tout est mis à l'abri en mairie et que si l'ennemi arrive à s'emparer de la mairie, il ne pourra toucher aux réserves!
J'ai vraiment pris à cœur la fonction de Bourgmestre, m'impliquant du mieux que je pouvais et en voyant la ville renaitre et surtout, pour retrouver Tonnerre aussi actif, je n'ai pas hésité à me porter candidate aux nouvelles élections qui auront lieu dans quelques jours! Il est vrai que cela demande beaucoup de travail, d'attention, d'écoute et surtout de présence!Mais quand on veut, on peut.... J'espère vraiment que le nouveau maire, si ce n'est pas moi, prendra autant de soins et de plaisir à faire vivre la ville et continuera de l'animer tout comme je le fais quotidiennement.

Quel avenir pour Tonnerre selon vous?

Je pense que Tonnerre remonte doucement la pente. Non pas juste sur son aspect financier mais aussi sur sa dynamisation! Nous voyons tous les jours des voyageurs qui restent ici quelques temps afin de découvrir la ville, profiter des tavernes et de l'ambiance régnant. D'anciens tonnerrois reviennent, la ville attire des nobles et même certains non tonnerrois ont décidé de s'installer ici! Sincèrement, je pense que Tonnerre se réveille, doucement mais surement. Cela se remarque aussi sur la halle qui elle aussi, reprend vie! L'avenir de tonnerre se révèle de plus en plus positif jour après jour.



Merci beaucoup d'avoir prit un peu de temps pour nous répondre."


Élections municipales

Dans quelques jours vous serez appelés aux urnes pour élire le maire.
Nous avons actuellement deux personnes en courses:
Dame Edwen et Shiftcommo.
N'hésitez pas à vous renseigner et à débattre en place centrale!

Rubrique contrepèterie


Petit rappel pour la forme, la contrepèterie c’est l’art de créer ou de résoudre des énoncés qui, par permutation de phonèmes ou de syllabes, prennent un tout autre sens, généralement comique et grivois.

Voici un exemple: Il faut être peu pour bien diner = Il faut être deux pour bien piner

A vous de jouer maintenant !

- Les filles de Troyes offrent leur deux joues
- Art de décaler les sons
- La botaniste admire ce plan qui vient de la Guinée
- Elle est folle de la messe
- L'étudiante en archéologie rêve de tomber sur des fouilles curieuses.
- Les mutins passaient le berge du grand ravin
- Seule l'entrée du premier char marque une date

Voici maintenant  les réponses des contrepèteries de l’Echo n° 15

- La rue du quai = la raie du cul
- Le sang qui bout = le bout qui sent
- La petite nonne aime les grands bœufs = la petite bonne aime les grands nœuds
- Le jardinier bine avec sa pelle = le jardinier pine avec sa belle
- Diner en pensant = Piner en dansant

Rendez-vous dans le prochain numéro!!

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter Pêchelune!

__________________________________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________
©1458


Revenir en haut
Alexandredut
Journalistes Tonnerois..

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2010
Messages: 28
Localisation: Tonnerre
Point(s): 28
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 15 Mar - 22:58 (2010)    Sujet du message: Echo de Tonnerre n.16 Répondre en citant

Page 4 de l‘Echo N°16 a écrit:

L'Actu Bourguignonne



Inauguration du port de Cosne: Fluctuat nec mergitur


C'est par un frileux matin de 15 janvier que tout ce que le duché compte de dentelles et de velours s'est rassemblé pour assister à l'inauguration tant attendue du port de Cosne,le premier port du duché, construit sur la Loire.

Messire Atypic, conseillé du conseil ducal et responsable des grands travaux de Bourgogne, dans un discours d'une grande éloquence, a salué les efforts faits par les habitants de Tonnerre et les habitants de Cosne qui ont oeuvrés certes avec quelques difficultés au début, main dans la main, afin que ce projet puisse prendre forme. Cette installation portuaire modeste mais efficace va ,espérons le, permettre à la ville,mais également au duché d'accroitre son rayonnement dans le royaume de France.

Du coup,qui dit port dit...bateau.
La foule venue en masse a pu également assister au lancement du premier rafiot construit dans les chantiers cosnois. Il s'agit d'un Foncet,bateau réputé pour le transport fluvial de marchandises, à fond plat dont le mat peut se baisser afin de passer sous les ponts (ben oui !!!!! sinon imaginer l'bordel ...y'en a qu'ont essayé ,...ils ont eu des proooblemes !!).
Ce bateau fut financé par le duché de Bourgogne qui a donné au chef de port, Messire Ichiro un mandat contenant une voile, 30 bois et un peu plus de 200 écus pour sa construction.Quatre charpentiers et deux ouvriers ont travaillé à sa construction.
Donc cet assemblage de bon bois bourguignons et de toiles, après avoir été béni par la Duchesse de Bourgogne Ingeburge porte désormais le nom de : Burgundia.

Il se prépare à voyager et c'est Messire Ichiro qui en est devenu le capitaine, messire Ganju, le remplaçant au poste de chef de port.

Souhaitons lui bon vent !!!

Arthanagor, rédacteur au petit Cosnois.

(cet article est le fruit de la toute nouvelle coopération entre le Petit Cosnois et l'Echo de Tonnerre)

Maintenant, voici les réactions que notre envoyée spéciale Claf a récolté:

Après pas loin de 2 mois de travaux, le port de Cosne, premier port de Bourgonge, a été inauguré le 14 janvier 1458.
On se souvient encore des premiers volontaires tonnerrois qui partaient.

Revenons un peu en arrière. Alors que certains étaient indifférents, parfois à tendance contre, nous étions tous interrogatifs sur le devenir de Cosne. Aujourd'hui, tout le monde ou presque est satisafait.

Messire Ichiro, cosnois et Chef de port dit :
" Au début, il a été difficile de mettre en place des offres d'emplois équitables pour tous ; les cosnois étaient très nombreux. Mais au final, je suis satisafit de comment ça s'est passé."

Dame Aliénor, cosnoise :
" Les travaux ont été longs à débuter. Il fallait remplir la mine avant d'embaucher pour commencer."

Et justement, il nous est paru intéressant de connaitre l'opinion des cosnois sur ce qu'ils pensent que le port apportera à la ville :

Messre Ichiro :
" Certains citoyens ont été écorchés vifs. Pour d'autres, ça apporte du travail. Une chose est sûre, le port fera venir des étrangers et rapportera des revenus, que ce soit par le travail ou le commerce. La ville a pris de l'importance.

Et cette présence d'étrangers n'est pas bien venue de tous :

Messire Foxyblud, cosnois :
"Le port c'est une bonne chose, tant que ça ne ramène pas trop de vermines !"

Dame Brigandine, cosnoise :
" C'est plutôt bien. Ça fait du monde, ça fait bouger la ville. Espérons que ça ne fasse pas trop venir de vermines. Même si au début on pensait que le boulot allait ailleurs, ça aurait trop trainer sans ça. Et puis, qui sait, moi aussi un jour je prendrais peut-être le bateau, même si j'ai peur de l'eau."

Et justement, alors que les travaux du port se sont donc terminés le 11 janvier dernier, le premier bateau est déjà terminé. Le Burgundia attend sagement au nouveau port de Cosne sa prochaine inauguration qui devrait avoir lieu dès qu'un capitaine sera nommé.

La construction du port est donc derrière à présent, et nous pouvons terminer par ces quelques mots de Messire Atypic, tonnerrois et chef de Chantier :

"En conclusion, je tiens à dire qu'à titre personnel, participer et mener la construction de ce port a constitué une expérience riche et plaisante. Je veux remercier Messire Ichiro, chef du port de Cosne, avec qui nous avons travaillé, je crois pouvoir le dire, en bonne intelligence. Merci également à tous ceux qui ont participé, à un titre ou un autre, à ce beau projet !"




Élections ducales


Chers amis bourguignons,
Il ne vous reste quelques jours pour voter le nouveau conseil ducal.
La grande particularité de ces élections est la présence de 5 listes financées et complètes depuis déjà pas mal de temps.
Ces cinq listes sont:

Force Indépendante Bourguignonne (FIB)
(Umondel, Della, Theudbald, Sturn, Teia, Jeanbapt_77, Croxanvic, Maxifred, Lison.., Han__solo, Ganju, Ericlebon)

Bourgogne Optimiste Unie et Motivée (B.O.U.M.) (Sorane, Lenada, Breiz24, Gothyra, Serni, Angelique0309, Mallory, Djambelli, Khalgroth, Vaxilart, Saxaltesse, Erikdejosseliniere)

Rassemblement Populaire de Bourgogne (RPB)
(Atypic, Cuche, Charlo_la_joie, Mogi, Adre084, Alexandredut, Urai, Pechelune, Zandar, Bobbynight, Kingrade99, Seyo)

Energie Vitalité Equité (EVE) (Frim2811, Keltica, Sirantonio, Medusee, Sarrasin, Cedric92, Siaam, Jovalpeye, Jef45, Asclepiade, Minimiu, Lesmoutonsbleus)

Bourgogne Authentique Forte Fiere et Efficace (BAFFE) (Eusaias, Snell, Bagacum, Aeaeda, Ragondindam, Elyane, Poupounet, Edwen, Puylaurens, Ethel, Cardinal, Flaiche)

Pour consulter les programmes de ces listes, je vous invite à vous diriger en gargotte (forum-Accèder au forum avec mon compte joueur-La gargote Bourguignonne)
On remarquera la présence de quelques Tonnerrois dans les listes RPB et BAFFE et d'anciens Tonnerrois dans la liste BOUM. Néanmoins, Tonnerre n'est pas tellement représentée dans ces élections...
Vous avez donc un large choix, j'espère que chacun d'entre vous se retrouvera dans une liste et ira voter!!



SUITE: Un Jeudi noir plonge la Bourgogne et Tonnerre dans une situation délicate! (Echo 15)


Je vous avais promis l'interview de Dame Ingeburde sur cette affaire, la duchesse Bourguignonne durant ce scandale. J'ai essayé de la contacter, mais en vain. Dame Ingeburde s'est retiré entièrement de la scène politique.
Si un jour nous avons une réponse à ces questions, nous les publierons.
- Que pensez-vous des actes d’Aioren ? De la démission de Vivelavie au poste de maire de Tonnerre ?
- Pourquoi avoir tardé à réagir suite à cette démission ?
- Avez-vous réussi à redressé la situation Bourguignonne qui s’était aggravée suite à ces actes ?
- Que répondez-vous à leurs accusations ?
- Avez-vous un message à passer aux Tonnerrois ?


__________________________________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________
©1458


Page 5 de l‘Echo N°16 a écrit:

L'Actu du Royaume


Petites notes d’un voyage vital


On se demande pourquoi nous fait-elle part de ses notes ennuyeuses ?
Ne jugez pas avant, des notes ? Nan je ne joue guère des instruments, juste compter un petit voyage paradisiaque.

Barbotant dans cette eau chaude, je me remémore la dernière semaine surchargée et pleines de tensions. Je finis par m’assoupir, à mon réveil, plus personne, la nuit était déjà tombée, je me relève avec hâte, aucune provisions prêtes, aucun bagages, rien de rien.
Je grimace et va de ce pas me sécher, je porte ma houppelande, mes braies, mes sous vêtements, mes bottes ainsi je termine par m’enrouler dans ma longue cape.
Je presse le pas, pousse la porte, il fait noir, il gèle, en est en hiver tout naturellement.

Enfin je regagne ma demeure, à pas lent, je fais ma valise, vérifie que ma fille dort bien, la couvre, puis retourne ranger et nettoyer ma maisonnette.

Une fois que tout fut achevé, elle prépara un panier de provision, contenant pains, viandes, fruits, lait… je vous épargne les tartes dont je ne peux m’en défaire.
J’en déduis par la lune et les étoiles, une heure assez tardive, dirons-nous environ 1h ou 2. Alors épuisée, je m’allonge près d’une petite fille angélique, et m’endors.

Du bruit, je prends mon temps, lorsque mes yeux s’ouvrent, un cambriolage, je rouspète mais en vain il s’est déjà enfuis, je n’ai pas le temps, en tape à ma porte, ma sœur venue chercher ma fille.
Le voyage parait risqué, je préfère l’épargner, les embrassades s’enchainent, je finis par me rendre aux remparts.
Mon ami, m’y attend déjà, je monte ma jument, lui son cheval et on chevauche.

Nous voilà dans le petit matin dans le Duché de la Champagne, plus précisément Conflan-les-Sens, on ne s’arrête guère, c’est silencieux et endormie à pareil heure, mais à vue d’œil la ville est souvent calme, voir très.

On se fait à notre tour silencieux, et poursuit chemin, on finit par trainer, et prendre repos.
Comme à notre habitude on se chamaille, encore et toujours, mais que voulez-vous ?

Montargis, enfin, je vais de ce pas chercher une auberge, le repos, enfin, je souffle et souris, puis finis par mettre dans la grange les deux chevaux.
On regagne nos chambres respectives, puis se retrouvent après, pire Montargis, personne, la grande place (halle) morte, taverne vide, je regrette déjà mon départ, mais garde espoir.
Je finis par me demander comment sera mes fêtes en chemin, j’en ai mal.

Il fait nuit, il nous faut nous retirer, pour arriver plus vite à [...] je regarde la carte et soupire, on est encore assez loin d’Orléans mais c’est déjà ça. Finalement j’aperçois le poste de douanier, et me mets au galop, Bella ma jument est tout aussi joyeuse et surexcitée.

Hélas je m’étais vite réjouis, deux jeunes gens m’ont assez bien accueillie, mais la
douane, ah longue histoire cette douane, avec 15 passagers en procès, la chance fut avec nous, Orléans fut vite derrière nous.
Ne m’en parler pas, halle morte, ville morte, taverne vide, rupture des stocks en taverne, je finis tout de même par me régaler à Blois.

Je finis par me demander dans quel voyage je m’étais embarquée, mais nan la tavernière était agréable, rassurait, invitait à visiter la ville… on pouvait appeler cela de l’accueil, puis une dame finit par accoucher en taverne, ce fut un moment d'émotion, de rire, de pleure, de joie, ah magnifique.
Je suis donc restée, un à deux jours afin de travailler, tant dis que mon ami regagna le couvent.

Le voyage ce poursuis pour moi, vous me croirez si je vous disais avoir eu des ailes ?

Et bien dommage, en effet, juste avant mon voyage souvent on me reprochait ma froideur inhabituelle, ma sagesse irréprochable, beaucoup n’en revenait pas de ce changement radical.
Et oui j’ai été folle, enfin je le suis mais chut, et très dynamique et nullement sage.
Que voulez, je ne m’en sortais plus, m’enfonçais dans les mauvaises nouvelles, bref revenons en à cette petite excursion qui fut décision et remède.


Alençon, plutôt m’a-t-on conseillée d’éviter cette ville, ou les armées poutrent à bout de champs, j’ai suivi conseille, j’ai écouté, mais m’a-t-on aussi dit que la capital était à en mourir d’ennuie, ville ou l'on pouvait écouter les souris couiner, les murmures du vent.

Dire que je n’ai trouvé aucune ville pour le moment qui m’ensorcelle, enfin juste d’aller de ville en ville en touriste m’enchante.


Ah Verneuil, que dire Verneuil, j’ai bu oui pourquoi avoir honte, j’avoue la bière délicieuse provient de la Bourgogne, enfin je vous dirais qu’il y a aussi surement ailleurs.
Et bien une ville calme, avec du monde, et oui je me souviens avoir passé mon Réveillon là bas, taverne pleine, chope à la main, inoubliable. On intègre les étrangers, rigole et plaisante avec eux !

Je passerais Argentan, ah nan il y avait du monde, tous fous et aimables, accueillant, on va dire que je n’ai pas fait ma timide, et qu’on a vite papoté au chaud en taverne.

Le voyage se passe sans encombre, je poursuis route chaque jour, et finis au fur et à mesure épuisée sans force…
J’ai un but voir des amis, je m’accroche donc, et continue de chevaucher, Tours ville ou il y a du monde qu’en soirée et que des étrangers, d’ailleurs j’y ai croisé mon Kaeronn, mais bon ce n’est pas tout, la halle comme pour les précédente excepté une ou deux, est un peu fermé, et ne s'adressent qu'aux habitants de la ville.


AH que deux jours, je me répétais sans cesse, aucun brigand, mon panier était vide, plus d’écus, je ne suis pas très bien partie, lorsque j’arrive à Vendôme, je suis affamée, j’ai soif, et sommeil, je tombe par hasard sur le maire, Old, aimable, rassurant, d’ailleurs il ne sera que l’une des seules personnes rencontrées.
Il m’aide à me nourrir, je suis timide puis on finit par discuter, j'apprends que beaucoup d'élèves, se battent, s'injurent afin d'avoir une place dans un cours. Bonne nouvelle beaucoup se cultivent!
Je participe à la halle, pas extrènement dynamique, mais ou beaucoup d'animation sont faites comme le pendu, et course de cochon, ou d'étalon, veuillez excuser ma mémoire qui me fait défaut.


Les cheveux emmêlés, je n’ai pas prit un seul moment à moi afin de reposer mes muscles, soigner mon apparence,je préférais ne aps y penser par peur de devenir folle.
Les cheveux en vent, je galope, de temps à autre murmures une douce phrase à ma jument qui tient bon.

Le Mans capital qui n’en a pas l’air, du Maine, je passe vite en taverne, il m’est impossible de ne jamais tomber sur au moins une personne avec qui discuter et dont je trouve la conversation intéressante.

Je me hâte à travailler, il me faut bien me nourrir, je pense à Tonnerre. Mais pour une fois je n’ai pas ce mal qui m’a souvent hantée de revenir immédiatement, à mon avis je n’aurais pas pu poursuivre, mais nan il n’est pas là, je continue, je pense à ma ville, mes amis, famille, mais poursuis, je suis hantée par deux personnes dont le temps et la distante nous a éloigné.

Je retrouve Rhadia, vieille de Tonnerre, oui je l’attendais elle, je suis là pour elle, il ne manque plus que notre pochtron de Zender. La ville déserte nous laisse indifférentes, on s'occupent des retrouvailles, on prépare les valises tout en discutant.
La nuit tombée chacune chevauchant son cheval, on se regarde puis fonce vers Mayenne ah BELLE ville.

La vue de la ville nous passionne, qu'on ne se rend pas compte avoir perdu Zender, plus tard on remarquera.

Enfin on va dire surtout pour les tavernes, après les forêts en Bourgogne on en a de si belles aussi.
Que dire jamais vide, et oui ville agréable, rires et chants au chaud, de la bière, et oui ici on ne fait que boire, que se chamailler et finir par se bisouiller.
On s'intéresse à tous, on se lie vite, beaucoup repartent, je ne me lasse pas.

Parmi tant de ville en voici une qui me réjouis, oui un peu parce qu’il y a mes amis, mais même l’humeur est toujours festive sauf en halle, le censeur ambigu et incompréhensible ne donne pas penvie de participer.



Que dire le voyage, est l’échappatoire de l’âme, des pensées, moyen qui guérie, un juste remède.
Une touche de chance pour qu’il soit merveilleux, mais je conseillerais Verneuil, Mayenne, Blois et on va dire Argentan.
J’espère que l’envie vous prendra de voyager, mais revenez car on ne se sent mieux que chez soi !

Prochaine direction Bretagne, Normandie.

Clafoutty




__________________________________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________
©1458


Revenir en haut
Alexandredut
Journalistes Tonnerois..

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2010
Messages: 28
Localisation: Tonnerre
Point(s): 28
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 15 Mar - 22:59 (2010)    Sujet du message: Echo de Tonnerre n.16 Répondre en citant

Page 6 de l‘Echo N°16 a écrit:

Courriers des lecteurs



Poèmes:

Poème 1

"Dans la nuit intense et froide je te retrouverais
loin, par-delà les montagnes et les brumes
dans un goulet riant où seul pousse le genêt
toujours avec l'espoir de pouvoir baiser ta nuque brune

Pourtant, avec le temps ton souvenir s'estompe
D'une mémoire fatiguée je t'extirpe avec ardeur
Ayant trop peur de t'oublier, je préfère te corrompre
Toi, tes souvenirs, et l'amour que j'y attachais
Car pour ne pas t'oublier, je t'ai réinventé"

Le romantisme c'est charmant!

Lambic


Poème 2

"Au chaud, enroulée dans une couverture, je revasse
Dehors le paysage est d'un blanc éclatant
Puis soudain je ressasse
Notre passé, tant alléchant.

Hélas de cela mon coeur n'est qu'inerte,
Mon âme en son comble n'est que meurtrie.
Isolée, distante et glaciale il ne me reste que mes pensées. Certe
Même avec le temps , de toi je n'ai guère guérri.

Tu m'apparais, ignoble et infecte
Mais ma mémoire est bonne, assez les sottises, tu n'as jamais été ainsi.

Que la peur m'envahit à l'idée de t'oublier
Que de force je perds pour te conserver et t'attendre
Le temps passe et je me lasse avec regret
De croire encore à nos trouvailles."

Claffouty


Poème 3

Le ciel esl blanc, le ciel est gris, le ciel m'ennuie,
Les arbres sont morts, défigurés, presque sans vie,
Les oiseaux se cachent, certains s'échappent, sans préavis.

Même le soleil, faignasse qu'il est, se fait la malle,
Et les nuages, tous atroupés, sont en cavales,
Car un vent froid, cinglant, pinçant, leut veut du mal.

Seule la rivière, toujours mouvante, fait sa fière,
Pour elle qu'importe, quoiqu'il arrive, de toutes manières,
Elle dévalera sa douce pente et s'enfuiera tête la première.

Le sol est blanc, le ciel est gris, l'hiver m'ennuie.

Parvatti



Pensées

- Peu importe si le début paraît petit.
- Il est bien des choses qui ne paraissent impossibles que tant qu'on ne les a pas tentées.
- Le rire est la musique la plus civilisée du monde.
- On ne frappe pas un ennemi à terre. Mais alors quand ?
- Quand je vois ce que je vois et que j'entends ce que j'entends, je suis bien content de penser ce que je pense.
- Ce qui n'est ni fait ni à faire doit être fait.
- L'homme n'est que poussière. La femme est aspirateur.
- Il vaut mieux prêter à sourire que donner à réfléchir.
- Le moyen d'aimer une chose est de se dire qu'on pourrait la perdre.
- L'amour n'est pas un sentiment, c'est un art.
- L'agriculture c'est la base de la culture.
__________________________________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________
©1458



Page 7 de l‘Echo N°15 a écrit:

Etat Civil

Les dessins du mois

Thème: La neige





__________________________________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________
©1458


Revenir en haut
Alexandredut
Journalistes Tonnerois..

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2010
Messages: 28
Localisation: Tonnerre
Point(s): 28
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 15 Mar - 23:01 (2010)    Sujet du message: Echo de Tonnerre n.16 Répondre en citant

Page 8 de l‘Echo N°16 a écrit:

Sport

 

Article prochainement disponible


__________________________________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________
©1458


Page 9 de l‘Echo N°16 a écrit:

Prédictions


Momentanément indisponibles, les prédictions devraient faire leur retour dans le prochain Echo!
Néanmoins, si vous souhaitez tout de même savoir votre prédiction personnelle, n'hésitez pas à contacter Dame CLkikoz!

__________________________________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________
©1458



Page 10 de l‘Echo N°16 a écrit:

Annonces



1-Annonce de l'Echo
Bonjour,
Toute l'Equipe rédactionnelle de l'écho vous remercie d'avoir lu cet Echo
Si vous voulez publier un article dans l'Echo, vous pouvez contactez Alexandredut par mp. De plus si vous souhaitez devenir rédacteur, n'hésitez pas à en faire la demande sur http://echodetonnerre.superforum.fr/


2-Annonce des Foudres
L’équipe de Soule de Tonnerre recrute des joueurs, si vous êtes intéressés, il vous reste plus qu’a contacter Alexandredut!
Pour plus d’infos, notamment sur les règles, postez vos question sur : http://tonnerre.forumactif.com/les-institutions-tonnerroises-c4/Equipe-de-S…
Merci beaucoup!


L’équipe des rédacteurs:

Rédacteur en Chef - Alexandredut
Rédacteurs: Clafoutty
Kaeronn
Lambic
Parvatti
Pêchelune
Horoscope: Clkikoz

__________________________________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________
©1458


Revenir en haut
falam(admin)
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2008
Messages: 431
Point(s): 341
Moyenne de points: 0,79

MessagePosté le: Lun 22 Mar - 01:04 (2010)    Sujet du message: Echo de Tonnerre n.16 Répondre en citant

Pas mal votre journal assez complet est simple.. bravo a vous....

J'essaye de dégoter un ou deux journalistes pour la rubrique de l'élection du duché...
_________________


Revenir en haut
Clafoutty
Journalistes Tonnerois..

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2009
Messages: 31
Localisation: Tonnerre
Féminin
Point(s): 31
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam 8 Mai - 23:14 (2010)    Sujet du message: Echo de Tonnerre n.16 Répondre en citant

Oh pour les élections, je crois que c'est Alex, ou sinan Lambic ... faudrait que je reprenne contact avec Lambic !

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:58 (2018)    Sujet du message: Echo de Tonnerre n.16

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le petit Cosnois Index du Forum -> Le petit Cosnois -> Bureaux des journalistes -> bureau des journalistes tonnerois.. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Medieval by Mojy, © 2003, 2005 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com