Le petit Cosnois :: Le journal de Cosne.
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 




Discussions personnelles

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le petit Cosnois Index du Forum -> Le petit Cosnois -> Bureaux des journalistes -> Bureau de Balator1205
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Balator1205
Apprentis journalistes

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2010
Messages: 16
Localisation: 23, rue de la paix
Point(s): 16
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar 16 Mar - 22:57 (2010)    Sujet du message: Discussions personnelles Répondre en citant

Balator était debout, regardant par la fenêtre de son nouveau bureau, qui donnait sur le port... Le soleil était alors à son apogée et le ventre du jeune paysan criait famine. Il se retourna alors et attrappa du maïs et une tomate dans le tiroir de droite de son bureau, il s'installa sur le rebord de la fenêtreprofitant de la chaleur du soleil et du léger vent de l'exterieur.

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 16 Mar - 22:57 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Mar 16 Mar - 23:22 (2010)    Sujet du message: Discussions personnelles Répondre en citant

Esta faisait sa petite ronde dans les locaux du journal, comme cela lui arrive régulièrement....

Elle observait le va et vient des chroniqueurs qui arpentaient les couloirs du journal. Certains faisaient leur paquet en vidant leur bureau, d'autres, encore inconnus pour elle, venaiennt y vider leur propre besace.
Esta disait au revoir aux uns...souvent très discrêtement.... et s'arrêtait devant ce nouveau bureau en regardant le nom qui était inscrit sur la porte.

Balator
Apprenti journaliste

Tiens donc.... Encore une surprise de mon cher directeur Fal....se dit-elle.

Elle reste un moment devant la porte, prête l'oreille....se rapproche un peu plus contre la porte....re-prête l'oreille....sans trop entendre quoi que ce soit...ah si...quelques pas semblent venir de la fenêtre au bureau....un tiroir qui se tire....un tiroir qui se referme....et puis, à nouveau des pas....du bureau vers ce même endroit, surement la fenêtre.

Esta reste désespérément derrière cette porte à guetter encore un souffle de vie...là, derrière cette porte, cette porte qu'elle n'avait pas encore franchi.


Revenir en haut
Balator1205
Apprentis journalistes

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2010
Messages: 16
Localisation: 23, rue de la paix
Point(s): 16
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar 16 Mar - 23:29 (2010)    Sujet du message: Discussions personnelles Répondre en citant

Tout en frottant sa tomate contre sa manche, Bal entendit une planche craquer. Il tendit alors l'oreille et regarda en direction de la porte c'est alors qu'il entendit un nouveau bruit, contre la porte cette fois ci.

Ah ... On dirait que je suis observé se dit-il en souriant

Entrez je vous en prie ne restez pas derrière cette porte !


Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Mer 17 Mar - 21:53 (2010)    Sujet du message: Discussions personnelles Répondre en citant

C’est vrai qu’Esta était derrière cette porte, l’oreille collée contre la paroi rugueuse, les yeux mi-clos pour mieux entendre encore.
Toute concentrée qu’elle était, elle s’appuyait de plus en plus en essayant de mettre des images aux bruits qu’elle pouvait percevoir, lorsque.....


Entrez je vous en prie ne restez pas derrière cette porte !


Esta sursauta, se redressa vivement en se donnant constance, posa sa main sur la clenche et....l’enclencha.
La porte s’ouvrit.
Elle s’avança en souriant, l’air de rien...


Bonjour Messire, j’espère ne pas déranger votre méditation dit-elle en suivant des yeux la tomate rouge qui allait et venait sur la manche de la chemise blanche de l’apprenti journaliste.

Puis elle jeta un regard circulaire dans la pièce, de l’homme au bureau, du bureau aux étagères, des étagères à la fenêtre ouverte sur le port de Cosne.
Elle appréciait l’étrange calme qui régnait en ce lieu, s’amusa quelques secondes à suivre les particules de poussière scintillantes et dansantes dans les sillons des rayons du soleil du printemps naissant. Elle respira l’air léger.
L’ambiance était agréable, accueillante et aussi....studieuse.

Enfin Esta plongea son regard noir dans celui de l’homme et reprit....

Je m’appelle Esta. Je n’ai pas le plaisir de vous connaître.


Revenir en haut
Balator1205
Apprentis journalistes

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2010
Messages: 16
Localisation: 23, rue de la paix
Point(s): 16
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer 17 Mar - 22:21 (2010)    Sujet du message: Discussions personnelles Répondre en citant

Une belle et grande femme était entrée, Bal la regardait avec attention, la dévisageait même, tentant de comprendre ce qui se cachait derrière ce visage au traits fins.
Quelques instants après son entrée, elle s'était excusée de l'interrompre. La gêne qu'elle semblait ressentir à cet instant fut vite dissipée, après quelques instants d'observation elle avait reprit la parole, d'un ton plus sûr cette fois-ci, en plongeant ses yeux dans les siens ...

Je m'appelle Esta. Je n'ai pas le plaisir de vous connaître.

Amusé par la situation et content d'avoir une première visite, Balator sourit à cette jeune femme.

Ne vous excusez pas gente Dame, vous ne m'interrompez point, je m'apprettais à déjeuner ! Mon nom est Balator, appelez moi Bal. Enchanté également Dame Esta, ca me fait très plaisir d'avoir un peu de compagnie ! Desirez vous manger un morceau, que nous fassions plus amplement connaissance ? Rien de très ragoutant, une tomate, du maïs et je dois avoir une miche de pain dans l'armoire si le coeur vous en dit !

Tout en disant cela il s'était levé et marchait désormais vers la jeune femme. Arrivé à quelques pas d'elle il lui tendit la tomate précédemment essuyée.


Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Mer 17 Mar - 23:25 (2010)    Sujet du message: Discussions personnelles Répondre en citant

Esta prit le fruit rouge dans sa paume, le porta à son visage, le fit glisser doucement contre sa joue, en huma l’odeur aigrelette et le croqua avec gourmandise. Le jus de la tomate gicla un peu, comme une outre que l’on perce d’un coup, jusque sur la chemise blanche de l’homme.
 

Esta se mit à rire en s’excusant et en disant. Une tomate par cette saison, ce n’est que pure miracle et ce miracle vient même de vous éclabousser un peu.
 

Bienvenue parmi nous messire. J’accepte de partager aussi un morceau de votre pain et quelques grains de votre maïs.
 

Esta finit d’engloutir la tomate, lécha le jus de la tomate qui avait coulé aussi le long de ses doigts....puis reprit plus sérieusement....
 

Qu’est ce qui vous attire dans le journalisme ?


 


Revenir en haut
Balator1205
Apprentis journalistes

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2010
Messages: 16
Localisation: 23, rue de la paix
Point(s): 16
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 09:28 (2010)    Sujet du message: Discussions personnelles Répondre en citant

Lorsque la jeune femme croqua dans le fruit, une giclée rouge vint entacher la chemise de Balator qui se mit a rire sur l'instant. Alors que les deux compères cessaient de rire, la belle Dame s'excusait, finissant le reste de la tomate par la même occasion. Quelques instants plus tard, elle reprenait la parole, interrogeant le jeune journaliste sur ses motivations.

Il l'invita tout d'abord a s'asseoir d'un geste de main puis, en coupant le pain en deux, il répondit à Esta ...

Je ne sais pas trop, c'est un tout ... Je veux dire ... c'est à la fois pour rencontrer du monde, que ce soit les journalistes ou les lecteurs, à la fois pour m'intégrer à l'actualité de cette nouvelle ville et à la fois pour exprimer mon humour assez ... particulier. Et puis l'ecriture occupe mes soirées ! Au delà de ça, c'est toujours agréable d'avoir son nom dans le journal !

Le jeune homme se mit à rire. Puis, toujours souriant il reprit la parole...

Et vous ?

En posant cette question, il sortait deux bière de l'armoire et en tendit une à son interlocutrice.


Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 23:27 (2010)    Sujet du message: Discussions personnelles Répondre en citant

Esta écoutait l’apprenti journaliste qui expliquait ce qui l’avait attiré jusque dans les locaux du journal. L’ambiance était de plus en plus détendue. Esta, maintenant assise, allongea ses jambes par devant elle, laissa reposer sa tête légèrement en arrière sur le dos de la chaise en écoutant tranquillement.
Esta acquiesçait sans piper mot lorsque le jeune homme enjoué lui demanda....Et vous ?


Et moi et moi et moi....pensait elle....Puis, elle répéta plus haut....et moi ?



Hum.... elle hésita un peu puis elle reprit ....Je pense que j’avais et j’ai encore les mêmes motivations que vous. Le journalisme m’a permis de rencontrer pas mal de personnalités, de rentrer dans la vie, de vivre certaines aventures assez excitantes mais aussi parfois dangereuses.
L’écriture était devenue le sel de mon existence...



Esta allait commencer à raconter certaines rencontres très fortes qu’elle avait faites et qui avaient bouleversé sa vie, des choix qu’elle avait du faire, de ses rêves, de ses échecs, de ces moments d’enthousiasme, de ses désillusions....et puis, non....
Elle s’arrêta là.
A quoi bon.
Plus tard peut être....
Si elle sentait qu’il en avait vraiment envie.....
Si elle sentait le moment....


La plume est une jolie compagne...reprit elle en prenant la chope que lui tendait l’apprenti journaliste.
Esta boit une bonne gorgée de bière, puis une deuxième. Elle sourit, repose la chope et prend sa besace qu’elle avait posé à même le sol à ses pieds. Elle l’ouvrit et en sortit une magnifique plume d’aigle.
Esta la lisse entre ses doigts, de bas en haut, jusqu’au bout.
Puis, elle la tient entre ses doigts, l’a fait rouler.
Elle se chatouille encore le visage avec....

Elle peut être très douce, aimante, rieuse...
Mais lorsqu’elle est bien taillée, affutée, acérée....elle peut ....elle peut.... Et d'un geste vif mais sans puissance, Esta plante la pointe de la plume sur le dos de la main du jeune homme qui se tenait à ses cotés...
Elle peut piquer !


Revenir en haut
Balator1205
Apprentis journalistes

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2010
Messages: 16
Localisation: 23, rue de la paix
Point(s): 16
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 19 Mar - 09:16 (2010)    Sujet du message: Discussions personnelles Répondre en citant

Balator n'avait pas tenté d'enlever sa main et lorsque la plume fonça sur sa peau, une minuscule goutte de sang vint s'ajouter aux taches de tomates sur sa chemise. Et lorsqu'Esta prononça cette dernière phrase, Balator lui sourit.

Oh non, la plume est bien plus que cela, elle est seule à pouvoir tuer sans toucher... Elle est le seul moyen de tuer par la pensée ! Mais elle est aussi le meilleur moyen de complimenter élégamment ...

Après ces mots, le journaliste se leva et se dirigea vers l'armoire, l'ouvrit et en sorti une chemise propre. Tout en enlevant sa chemise il se tourna dans la direction de la jeune femme.

Mais ma Dame, nous parlons de la force de la plume mais nous ne sommes point ecrivains, nous sommes journaliste et Le but du journalisme n'est point de plaire ou de complaire, c'est avant tout de remuer la plume dans la plaie...

Son regard était plongé dans celui de la belle Dame...

Après quelques instant il enfila sa nouvelle chemise, se rassit et prit une gorgée de bière...

Plus il apprenait à connaître la journaliste, plus il la trouvait séduisante, plus elle l'attirait ... La finesse de ses mots, de ses traits, sa façon de parler de ce qu'elle aime ...

Il observait toujours la jeune femme, guettant ses réactions avec attention...


Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Sam 20 Mar - 00:07 (2010)    Sujet du message: Discussions personnelles Répondre en citant

Une goutte de sang sur le dos de sa main et le jeune homme n’en prend pas ombrage....Il la regarde en souriant....
Esta se perd un peu dans ses pensées quand elle se raccroche alors à ces quelques bribes de mots....
 

...pouvoir de tuer sans toucher....
 

Bah...Esta sourit, une certaine lassitude se cachant derrière cette mimique.
 

Je ne crois plus au pouvoir de ces mots, aux poids des mots.....
 

Vous allez me dire alors, mais pourquoi continuer ?
 

Esta soupire un instant et reprend....
 

Je n’en sais rien !
Je pense que le journaliste, à notre époque, ressemble à ce Don Quichotte qui bataille contre des moulins à vent....
Il est difficile de lutter contre les oukases convenus, difficiles de lutter contre des rumeurs encrées dans l’inconscient collectif des simples...et que rien ne peut faire changer d’avis, malgré de belles démonstrations précises et justes.
 

Esta regarde alors le jeune homme retirer sa chemise...Elle regarde l’homme torse nu. Elle respire son odeur à distance....elle le regarde, tout simplement....
 

Nous avons la chance de vivre en Bourgogne, je vous le dis...
Ici, nous avons une conscience collective, une éducation générale d’un niveau assez élevé....et, je vous assure que ce n’est pas le cas d’autre duché comme le Languedoc et surtout la Savoie.
 

Le jeune homme enfile une chemise propre devant elle....
Esta reprend....
 

Vous avez une bien jolie peau....


Revenir en haut
Balator1205
Apprentis journalistes

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2010
Messages: 16
Localisation: 23, rue de la paix
Point(s): 16
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 22 Mar - 09:27 (2010)    Sujet du message: Discussions personnelles Répondre en citant

Balator savourait les mots de la jeune femme, les regardaient sortir de cette fine bouche, ces mots avaient du sens, avaient un impact sur lui ...

Nous avons de la chance ... En avons nous réellement ? Ne serait-ce pas plutôt les autres qui sont malchanceux ...

Il se rendit alors compte qu'elle le complimentait, lui ... il sentit la gêne monter à son visage mais fit tout son possible pour garder son sang froid, réprimant ainsi la rougeur qui allait bientôt lui parcourir les joues...
Une fois qu'il s'était controlé il sourit à la jeune femme, ne sachant trop quoi répondre... Il ne savait pas si elle avait remarqué sa gêne...
Il tenta de la faire se concentrer sur autre chose...

Chanceux ? Croyez vous vraiment que nous sommes chanceux ? Ne pensez vous pas plutôt à la malchance de nos compères ?

Il avait prononcé ces mots très calmement même si cela le révoltait de se rendre compte de telles inégalités ...
Après quelques instant de silence, il reprit...

Ma Dame, vous avez dit tout à l'heure ne plus croire a la force de la plume ... pourquoi pensez vous cela ? En effet le petit peuple peut ne pas être touché par la plume mais le peuple ne contrôle rien, ce sont les nobles, les marchands, les bourgeois qui contrôlent, si nous les convainquons, ils convainqueront les paysans...
L'épée n'a jamais émoussé la plume, mais la plume peut briser le bras qui tend l'épée


Il la regardait fixement et guettait sa réaction...


Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Lun 22 Mar - 21:32 (2010)    Sujet du message: Discussions personnelles Répondre en citant

Oh...voyez vous...ce n’est pas pour le peuple que je dis cela.
 

En fait, je pense plutôt à ceux qui sont au pouvoir, qui s’y raccrochent, qui ne rendent pas des comptes sous prétexte que le bon peuple n’y comprendra rien.
Je pense à ceux qui manipulent ce peuple en colportant de fausses informations.
 

Esta soupire encore....
 

Comme je vous l’ai déjà dit, nous avons de la chance en Bourgogne....parce que, jusqu’à maintenant, même si nous pouvons toujours critiquer tels ou tels actes, il y a un effort de transparence et d’éducation.
Il suffit de se rendre à l’assemblée Bourguignonne pour se rendre compte que tout un chacun peut s’y exprimer et donner ses idées.
On peut, là aussi, critiquer cette assemblée, mais elle a le mérite d’exister et de nombreux bourguignons font leurs premières armes en politique dans cette enceinte.
 

Je connais d’autres duchés où c’est loin d’être le cas et vous seriez effaré de voire comment les mensonges des grands peuvent être affichés sans vergogne en gargote.
Si vous dénoncez alors ce qu’il se passe, des ragots sans aucune vérité viennent à inonder les ruelles afin de briser votre respectabilité.
Et vous sombrez ensuite dans l’indifférence la plus totale et le mépris.
 

Esta regarde le jeune homme qui la regarde.....
 

Je pense à la Savoie mon jeune ami, oui cette Savoie est bien décevante....
 


Revenir en haut
Estainoise
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 231
Localisation: Cosne
Féminin
Point(s): 239
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Mer 24 Mar - 21:53 (2010)    Sujet du message: Discussions personnelles Répondre en citant

Esta terminait le pain que le jeune journaliste partageait avec elle.
Le silence s'était installé, chacun perdu dans ses pensées.

bien....dit Esta en se levant.
Je ne vais pas abuser plus longtemps de votre temps.
Je suis ravie d'avoir fait votre connaissance et j'espère que vous vous plairez à Cosne et que vous prendrez plaisir à travailler avec nous au journal.

Esta se dirige vers la porte, puis avant de l'ouvrir pour sortir, se retourne encore une dernière fois.

N'hésitez pas à passer dans le bureau de nos collaborateurs pour faire connaissance avec eux et si vous avez la moindre question, j'espère pouvoir vous répondre.

Esta est prête à franchir le pas de la porte quand encore une fois elle se retourne....

La parution de notre journal local est mensuelle. Nous espérons toujours le présenter vers le 15 de chaque mois, ce qui veut dire que la prochaine parution est prévu pour le 15 avril environ.
Cela veut dire aussi que les articles doivent prêt au plus tard le 10 du mois afin que l'on ait le temps de l'envoyer à l'impression.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:24 (2018)    Sujet du message: Discussions personnelles

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le petit Cosnois Index du Forum -> Le petit Cosnois -> Bureaux des journalistes -> Bureau de Balator1205 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Medieval by Mojy, © 2003, 2005 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com